Ou La marque des anges

Thriller.

Version publiée en 2010,

aux éditions LGF.

635 pages.

"Ce sont des enfants.
Ils ont la pureté des diamants les plus parfaits.
Aucune ombre. Aucune inclusion. Aucune faille.
Mais leur pureté est celle du Mal."

Étrange assassinat d'un chef de chorale d'origine chilienne dans l'église arménienne de Paris. Disparitions de plusieurs enfants de choeur. Série de meurtres opérée selon un protocole macabre : perforation inexplicable des tympans, inscriptions tirées du Miserere d'Allegri, mystérieuses traces de pas autour des cadavres : pointure 36...
Pour mener l'enquête, deux flics border line comme les aime Grangé : Kasdan, le vieux briscard à la retraite, et Volo le toxico, beau comme une rock star. Origines arménienne et russe. Deux hommes intelligents, acharnés, hantés par leur passé.

Source: Externe

 

Ma dernière lecture de l'auteur n'avait pas été un franc coup de cœur... Yuya m'a fait replonger et je la remercie !

 

J'aime particulièrement la plume de J.-C. Grangé car c'est un auteur qui fait beaucoup de recherches sur les sujets qu'il évoque et cela se sent lors de la lecture. A l'instar de M. Chattam et F. Thilliez et leurs détails scientifiques, Grangé s'attarde sur les faits historiques et géo-politiques. (De vous à moi, la géo-politique je ne suis pas fan mais là, il a choisi un thème qui m'intéresse particulièrement.)

 

Je me suis énormément attaché aux deux personnages principaux, les deux enquêteurs Kasdan et Volokine : si vous me suivez un peu, vous comprenez tout de suite pourquoi ! Ce sont deux flics complètement à la dérive, deux hommes qui veulent se croire infaillibles mais qui, pour mon plus grand bonheur, ne le sont pas (et je craque, c'est systématique!).

En plus de leurs personnalités complexes, ils vont s'accrocher l'un à l'autre et une sorte de protection réciproque va se mettre en place : je suis faible, mais je trouve ça tellement chou !!

Pour redevenir un peu crédible et sérieuse, ce duo m'a fait penser à celui de Les rivières pourpres mais en beaucoup plus proche et donc sympathique.

 

L'intrigue est un total coup de cœur malgré un début un peu chaotique peut-être. En effet, on peut penser que ça part un peu dans tous les sens : tortures, musique, religion... Mais au fil des pages, tout s'imbrique pour former un contexte auquel je ne m'attendais pas vraiment mais qui m'intéresse énormément et qui m'a beaucoup plu.

Comme je le disais tout à l'heure, l'auteur a réuni beaucoup d'éléments sur l'époque historique qu'il a choisi d'exploiter et les distille au fur et à mesure. Certains pourront penser que ces passages provoquent des longueurs mais pour moi, ça a été une grande découverte car je ne pensais pas que de telles atrocités étaient possibles (même pour cette période déjà bien noire!).

Malheureusement, le livre en lui-même ne sera pas un coup de cœur car j'ai complètement lâché à seulement quelques pages de la fin, lors de la « grande bataille finale »... Ce passage m'a paru trop éloigné de l'enquête, peut-être trop spectaculaire. Du coup, le dénouement qui se termine exactement comme j'aime ne m'a pas emballé comme il aurait dû.

 

En bref, l'intrigue est riche et originale tandis que les personnages sont très attachants. Le suspense est palpable malgré les nombreuses voies que l'enquête emprunte mais malheureusement, un passage un peu moins crédible à la fin m'a fait décroché et m'a gâché le dénouement... Néanmoins, je vous le conseille !

 

Cette lecture a été choisi par Yuya46 à l'occasion du tag Big books phobia et me permet de participer au challenge gourmand de Lecture-addict, le café : «Plus la peine de domir. Un café, et en route.»

Source: Externe

 

 

Du même auteur, sur le blog :

La forêt des Mânes

Les rivières pourpres

La ligne noire

L'empire des loups

  

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

 

Fiche Babelio de l'auteur Site des éditions LGF

 

 A lire ou à voir ? A lire.

 

Source: Externe

Source: Externe

 

 

 

 

thrillers