Romance.

Exemplaire publié en 2012,

aux éditions Folio.

480 pages.

Qui ne connaît Merlin ? Il se joue du temps qui passe, reste jeune et beau, vif et moqueur, tendre, pour tout dire Enchanteur. Et Viviane, la seule femme qui ne l'ait pas jugé inaccessible, et l'aime ? Galaad, dit Lancelot du Lac ? Guenièvre, son amour mais sa reine, la femme du roi Arthur ? Elween, sa mère, qui le conduit au Graal voilé ? Perceval et Bénie ? Les chevaliers de la Table Ronde ?

Personne comme Barjavel, qui fait le récit de leurs amours, des exploits chevaleresques et des quêtes impossibles, à la frontière du rêve, de la légende et de l'Histoire. Dans une Bretagne mythique, il y a plus de mille ans, vivait un Enchanteur. Quand il quitta le royaume des hommes, il laissa un regret qui n'a jamais guéri. Le voici revenu.

Source: Externe

 

Je découvre Barjavel petit à petit et jusque là, j'ai toujours été agréablement surprise.

 

L'auteur a toujours une plume dense mais qui reste fluide. Il sait manier les mots pour que son histoire tienne en haleine le lecteur et le fasse voyager.

Ici, il ajoute également quelques notes d'humour, souvent ironiques notamment par rapport à la religion ou aux croyances de l'époque arthurienne qui permettent d'avoir une nouvelle vision des choses concernant cette histoire.

La religion prend une grande place dans le récit, le mythe d'Adam et Eve en première place, mais je n'ai pas eu la mauvaise impression que j'ai déjà pu avoir dans d'autres œuvres à propos de ça.

 

Je connaissais la plupart des personnages, que ce soit grâce aux romans de M. Zimmer Bradley ou tout simplement à la série Kaamelot. J'ai réussi à m'y retrouver assez facilement même si certains personnages secondaires, qui n'apparaissent que deux ou trois dans le roman à des périodes totalement différentes ont failli semer le doute en moi...

J'ai été surprise de découvrir une Guenièvre décrite comme très belle alors que je m'étais toujours figurée une femme assez banale. Idem pour Perceval dont Barjavel nous dévoile son enfance et son arrivée dans la Cour du Roi Arthur.

 

J'ai retrouvé les grands axes de la légende qui m'étaient familiers et j'ai donc apprécié redécouvrir cette histoire sous un nouveau point de vue, assez différent de ceux que j'ai déjà pu lire.

Malheureusement, je n'ai pas autant accroché que je l'aurais voulu à cause, je pense, d'un manque de connaissances dans le domaine : les lieux communs sont là mais l'auteur nous livre un roman très riche et beaucoup plus détaillé pour que je puisse assimiler tout ce qu'il a voulu nous transmettre.

 

 

En bref, c'est une lecture agréable notamment grâce au style de Barjavel. Néanmoins, je pense que ce roman s'adresse à des lecteurs ayant déjà une base conséquente concernant le Roi Arthur et la quête du Graal : j'ai eu l'impression de rater certaines allusions.

 

 

Cette lecture me permet de participer à la LC organisée sur le forum des Fêlés des LC,

Source: Externe

 

 

Du même auteur, sur le blog :

Ravage

La nuit des temps

La peau de César

 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

  

Site de l'auteur Site des éditions Folio

 

Source: Externe

Source: Externe

 

 

 

 

romance