Thriller.

Exemplaire publié en 2012,

aux éditions Pocket.

350 pages.

Certains secrets sont inavouables, mais serions-nous prêts à mourir pour les cacher ?
Un homme se réveille au fond d'un gouffre, au cœur d'un environnement hostile, deux inconnus et son fidèle chien comme seuls compagnons d'infortune. Il est enchaîné au poignet, l'un des deux hommes à la cheville et le troisième est libre, mais sa tête est recouverte d'un masque effroyable, qui explosera s'il s'éloigne des deux autres. Qui les a emmenés là ? Pourquoi ? Bientôt, une autre question s'imposera, impérieuse : jusqu’où faut-il aller pour survivre ?

Source: Externe

Grande fan de Thilliez, ses one-shot ne sont pas toujours des gros coups de cœur... Mais je continue à découvrir son univers avec grand plaisir !

 

Dois-je vous reparler du style de l'auteur ?

F. Thilliez a une plume fluide et agréable, addictive. Ses histoires sont toujours très documentées même si ce roman est trop court pour réellement apprécier la culture de l'auteur sur le sujet de l'alpinisme.

 

Les trois personnages que l'on suit durant ce huit-clos sont attachants, notamment à cause de la situation de détresse dans laquelle ils se trouvent. Je ne pense pas que Jonathan m'ait paru aussi intéressant dans un autre contexte car je l'ai quand même trouvé égocentrique et plutôt personnel malgré son rôle principal dans leur survie dans la grotte.

 

Ce thriller de 350 pages est trop court pour moi : l'auteur m'a habitué à des textes de plus de 600 pages, dense, travaillé et enrichissant. Ici, j'ai eu l'impression de survoler le vrai problème et le dénouement ne répond pas complètement à mes questions.

Bien sûr, l'intrigue est oppressante par l'environnement choisi mais les lourds secrets que Thilliez a voulu faire peser sur les personnages ne sont pas exploités à mon sens. J'avais compris le lien qui unit les trois personnages assez rapidement mais finalement, la situation reste au point mort.

Gros point d'interrogation sur l'explication finale de l'épilogue... Le dernier paragraphe m'a laissé complètement perdue puisqu'il reprend un passage de l'histoire mais en le déformant : j'imagine que c'est totalement voulu par l'auteur mais du coup, je n'ai compris ni le but du coupable ni celui de l'auteur.

 

En bref, mon intérêt croissant pour l'auteur m'a permis de découvrir un huit-clos oppressant et prenant mais quelques problèmes d'approfondissement m'ont laissé perplexe sur les personnages et le dénouement.

 

 

Cette lecture me permet de participer à la LC organisée par Elora, 

au challenge Duels en duo, catégorie Thriller/Policier,

au challenge ABC 2015, lettre T.

Source: Externe

et au challenge gourmand, le thé: «Michel boit son thé d'un trait, se lève et ramasse le casque ainsi que la bouteille d’acétylène.»

Source: Externe

 

 

Du même auteur, sur le blog :

La chambre des morts

La forêt des ombresPuzzle

Le syndrome [E][Gataca]Atom[ka]

L'encre et le sang

L'anneau de Moebius, Fractures

Train d'enfer pour ange rouge, Deuils de miel

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

Fiche Babelio de l'auteur Site des éditions Pocket

 

 

Source: Externe

Source: Externe

 

 

 

 

thrillers