Drame contemporain.

Exemplaire publié en 2010,

aux éditions Le Livre de Poche.

376 pages.

Sa sœur était sur le point de lui révéler un secret... et c'est l'accident. Elle est grièvement blessée. Seul, l'angoisse au ventre, alors qu'il attend qu'elle sorte du bloc opératoire, Antoine fait le bilan de son existence : sa femme l'a quitté, ses ados lui échappent, son métier l'ennuie et son vieux père le tyrannise. Comment en est-il arrivé là ? Et surtout, quelle terrible confidence sa cadette s'apprêtait-elle à lui faire ?

Source: Externe

 

Je découvre petit à petit les romans de l'auteure qui s'essaye à différents genres. Après le drame historique et le thriller psychologique, j'ai voulu tenté le contemporain couplé aux secrets de famille.

 

Le style de T. de Rosnay est toujours très fluide.

Pour une fois, le lecteur va suivre un personnage masculin. L'auteure cerne la personnalité d'Antoine sans tomber dans le cliché de l'homme viril.

 

Ce détail va permettre de s'attacher au personnage principal, de comprendre son mal-être et ses doutes.

J'ai beaucoup aimé Angèle, à la personnalité un peu décalée mais c'est elle qui apporte une touche d'humour et de légèreté au récit au ton assez dramatique.

Malheureusement, je suis resté assez lointaine par rapport aux autres protagonistes car j'ai eu un problème d'identification à cause de leurs noms tout au long du roman : Antoine et sa sœur ne parlent de leurs parents (père, mère, tante et grands-parents) par leurs prénoms et jamais par leurs «statuts». J'ai d'ailleurs mis un moment à comprendre qui était Clarisse et j'ai souvent confondu la tante et la grand-mère...

 

L'intrigue se révèle être plus un drame «contemplatif» qu'une enquête sur les secrets de famille. Je m'attendais en effet à des révélations, à être surprise quant au secret qui a envoyé Mélanie à l’hôpital.

Finalement, ces réponses arrivent assez loin dans le roman et ne permet qu'à conclure rapidement le roman. Et malheureusement, je n'ai pas été ébahie par les aveux de la famille d'Antoine : le sujet aurait pu être plus exploité en donnant un message au roman mais l'auteure reste en surface et préfère sonder l'esprit d'Antoine en revenant sur sa vie et ses propres sentiments et ressentiments.

 

 

En bref, le côté secret de famille m'intriguait beaucoup mais ce n'est pas ce que j'ai retrouvé dans ce roman. L'auteure se concentre sur le personnage principal, reléguant la révélation tant attendue au second plan. C'est tout de même une bonne lecture mais pas celle que je croyais trouver.

 

 

Ce roman a été lu lors du French Read-A-Thon de juillet 2015 pour le thème «Un livre qui te fait penser à l'été».

Il me permet de participer au challenge Des gages ta PAL, catégories «Auteurs européens» et «Y dans le nom de l'auteur»,

au challenge ABC 2015, lettre R.

Source: Externe

et au challenge gourmand, le thé : «Elle n'ajouta rien, sirotant son thé.»

Source: Externe

 

 

Du même auteur, sur le blog :

Elle s'appelait Sarah

Spirales

Le voisin

Moka

 

  

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

  

Site de l'auteur Site des éditions Le livre de Poche

 

 

 

Source: Externe

Source: Externe

 

 

 

 

 

 

 

litt

drame