Temperance Brennan, tome 1.

Thriller.

Exemplaire publié en 2012,

aux éditions Pocket.

542 pages.

Déceptions

Anthropologiste judiciaire, Temperance Brennan n'aura pas le tranquille week-end qu'elle l'espérait. Convoquée d'urgence, elle doit examiner les restes d'une femme découpée en morceaux, que la police vient de découvrir dans l'ancien parc du Grand Séminaire. A partir de ces éléments macabres, elle tente d'identifier la victime. Les ressemblances entre ce crime et celui d'une jeune fille commis un an plus tôt la persuade de l'existence d'un tueur en série. Cette thèse est d'abord combattue par les policiers mais la découverte d'un autre cadavre réussit à les convaincre. Les meurtres continuent et à la suite d'une erreur du tueur, Temperance se lance sur la piste. Elle ignore encore qu'elle figure en bonne place sur sa liste, comme future victime.

Source: Externe

Totalement fan de la série Bones dont cette saga est l'inspiration, j'ai voulu découvrir la vraie Temperance Brennan.

 

Le style de l'auteur est assez fluide mais certains passages sont laborieux et coupent le récit parfois même en pleine scène de suspense... En effet, K. Reichs, anthropologue judiciaire dans la vraie vie, sait de quoi elle parle et le fait avec des détails réalistes et précis. Même si d'habitude je suis assez friande des scènes d'autopsie, ici, ces passages m'ont paru extrêmement longs car très techniques : il n'y a quasiment aucune mise en forme dans les observations de Brennan, les termes scientifiques sont écrits tels quels, quitte à perdre le lecteur dans des observations trop médicales.

 

Deuxième déception du roman, mais cette fois-ci uniquement dû à mes propres attentes, la vraie Temperance Brennan est bien loin de celle de la série. Ici, elle est finalement une femme ordinaire, mère de famille séparée avec des problèmes de tous les jours... Totalement à l'opposé de celle de la série, légèrement asociale, en tout cas avec un univers unique.

Les autres personnages n'ont pas non plus particulièrement retenu mon attention, à part peut-être Ryan.

 

L'enquête en elle-même est captivante quoiqu'un peu banale dans les grandes lignes.

Les explications finales sur le mode opératoire du tueur sont cohérentes et plutôt bien ficelées mais j'aurais aimé que l'on se penche plus sur cet aspect en délaissant légèrement l'intrigue sur Gaby, la meilleure amie de Temperance.

Le dénouement est haletant mais malheureusement coupé par une explication encore très technique sur la comparaison d'empreintes dentaires... La procédure est intéressante mais relatée de façon un peu trop magistrale pour être intégrée au récit. 

 

En bref, j'en attendais peut-être un peu trop en ce qui concerne le personnage principal. De plus, le style très documenté et technique de K. Reichs m'a fait perdre le fil de certains passages. L'intrigue aurait pu relever un peu le niveau si elle avait été un peu plus développée.

 

  

Cette lecture me permet de participer au challenge gourmand, le thé : «Je n'aurais pas su dire ce qui m'avait calmée le plus, le thé ou sa présence.»

Source: Externe

 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteurLes autres tomes de la saga

 

 

Site de l'auteur Site des éditions Pocket

 

 

 

Source: Externe

Source: Externe

 

 

 

 

thrillers