Thriller.

Exemplaire publié en 2010,

aux éditions Pocket.

440 pages.

Alice sait que quelque chose ne tourne pas rond dans sa tête. Son psychiatre à l’hôpital de Lille, Luc Graham, doit lui révéler le résultat d’un an de psychothérapie, lui apporter cette lumière qu’elle recherche depuis si longtemps. Mais les événements étranges qui se multiplient autour de la jeune femme vont l’en empêcher : son père, agressé chez lui à l’arme blanche, et qui prétend avoir tenté de se suicider ; ce chemisier ensanglanté qu’elle découvre dans sa douche, à propos duquel elle n’a pas le moindre souvenir ; et cet homme retrouvé nu à un abri de bus et qui semble avoir vu le diable en personne.
Grâce à l’intervention de Julie Roqueval, assistante sociale en psychiatrie, Luc Graham, d’abord dubitatif, se décide enfin à mener l’enquête. Un aller simple vers la folie…

Source: Externe

 

Un nouveau Thilliez... ça ne vous étonne plus je pense !

 

Comme d'habitude, j'ai dévoré ce roman grâce à une plume fluide et vraiment accrocheuse.

Vous l'aurez peut-être remarqué mais les romans de Thilliez considérés comme des «one-shot» sont pour la plupart axés sur la psychologie et la psychiatrie. Ici, c'est effectivement le cas et c'est encore une fois un univers complexe que l'auteur a su mettre à la portée de tous les lecteurs.

 

J'ai cependant eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire au départ car les premiers chapitres n'ont, a-priori, aucun lien entre eux. Les nombreux personnages que l'on va suivre nous sont présentés dans des situations un peu floues et j'avoue que j'ai mis pas mal de temps à voir où l'auteur voulait vraiment nous amener.

De ce fait, je n'ai pas réussi à m'attacher aux protagonistes et je suis restée assez éloignée de leurs problèmes personnels.

 

L'intrigue est vraiment bien menée car je n'ai vraiment pas vu le dénouement arriver, notamment concernant le geôlier de l'inconnu retrouvé sous un abri bus. Si j'avais compris quelques petits détails, l'ensemble m'a éclaté à la figure et c'est une des principales raisons qui me font aimer F. Thilliez et ses romans.

Le cheminement de l'histoire paraît cohérent, c'est typiquement le genre de livre qu'il faudrait relire pour pouvoir décortiquer chaque scène avec toutes les clés en main et découvrir le génie et le travail de l'auteur.

 

En bref, c'est évidemment encore une fois une très bonne lecture : Thilliez ne me décevra décidément jamais. Cependant, j'ai trouvé ce titre plus lent à se mettre en place et un peu plus brouillon que d'autres. J'aurais aimé rentrer dans l'histoire dès le départ pour me faire berner encore plus par la fin.

 

 

Ce roman me permet de participer à la LC organisée sur le forum des Fêlés des LC.

Source: Externe

au challenge des 170 idées, n°109 : une ampoule.

Source: Externe 

au challenge gourmand, le thé : «Claude s'empare d'un verre de thé.»

Source: Externe

et au challenge L'auteur du mois (sept. 2015)

Source: Externe

 

  

Du même auteur, sur le blog :

Franck Sharko : Train d'enfer pour ange rouge, Deuils de miel

Sharko&Hennebelle : Le syndrome [E], [Gataca]Atom[ka]

Lucie Hennebelle : La chambre des morts 

Avant Pandemia, le grand voyage

L'encre et le sang

L'anneau de MoebiusLa forêt des ombres

PuzzleVertige

  

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

  

Fiche Babelio de l'auteur Site des éditions Pocket

 

  

 

Source: Externe

Source: Externe

 

 

 

 

thrillers