Roy Grace, tome 1. 

Thriller.

Exemplaire publié en 2007,

aux éditions Pocket.

531 pages.

Lorsqu'il se réveille six pieds sous terre dans un cercueil avec du whisky, une lampe de poche, une revue érotique et un sérieux mal de crâne, Michael Harrison pense à une mauvaise blague. Très vite, il se remémore la soirée arrosée de la veille avec ses copains pour son enterrement de vie de garçon. Seulement les heures passent et personne ne vient le chercher... A la surface, sa fiancée s'inquiète. A trois jours des noces, elle signale la disparition de Michael à Roy Grace, inspecteur aux méthodes peu conventionnelles, dans la ligne de mire de sa hiérarchie. Pour retrouver le futur époux il n'a qu'un seul indice : ses témoins. Mais leur camionnette est en pièces et aucun d'eux n'a survécu à l'accident...

Source: Externe

 

Auteur découvert grâce à une petite nouvelle chez Pocket, j'ai voulu voir ce que cela donnait dans un roman.

 

J'ai aimé retrouvé la plume de Peter James au ton ironique voire parfois cynique. Ce roman est tout de même un peu plus sombre que Le crime parfait mais cette petite touche humoristique ne fait pas tache et s'accorde parfaitement avec le récit.

La narration est assez linéaire mais cela n'empêche pas le lecteur d'être happé par cette enquête.

 

Le personnage principal qui deviendra le personnage récurrent de la saga est très sympathique.

Les autres protagonistes, propres à ce roman, paraissent tous louches dès le début... L'étiquette de suspect passe de nom en nom au fil de l'histoire sans que le lecteur réussisse vraiment à cerner la personnalité de chacun.

 

L'intrigue peut paraître assez banale même si c'était la première fois que le contexte de l'enterrement de jeune garçon apparaissait dans mes lectures. Cependant, l'auteur conclut son thriller avec une révélation et un coupable très surprenant, je n'avais vraiment rien vu venir (et c'est assez rare en ce moment!). Si il y a un défaut à trouver, c'est peut-être le fait que les explications soient expédiées rapidement... Peter James aurait pu dédier un peu plus de pages à cela, quitte à réduire quelques passages concernant Michael et Davey.

Le dernier chapitre est haletant car, pour une fois, je n'avais pas envie d'une fin morbide pour Michael qui m'a bien plu.

  

En bref, j'ai aimé découvrir Peter James dans un format long et ce ne sera pas son dernier roman entre mes mains ! L'inspecteur Roy Grace est un personnage à suivre, d'autant plus si toutes les enquêtes sont à la hauteur de celle-ci, aux multiples suspects et au suspense interminable.

 

 

Ce roman a été lu à l'occasion du Weekly Book Color Challenge de septembre 2015.

Il me permet de participer au challenge gourmand, le thé : "Tu veux... Tu veux un thé, ou quelque chose ?"

Source: Externe

 

 

Du même auteur, sur le blog :

Roy Grace : Que sonne l'heurePour l'éternité

Le crime parfait

 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteurLes autres tomes de la saga 

 

 

Site de l'auteur Site des éditions Pocket

 

  

 

Source: Externe

Source: Externe

 

 

 

 

thrillers