Tome 1. 

Littérature fantastique Jeunesse.

Exemplaire publié en 2010,

331 pages.

Coup de coeur

Depuis son plus jeune âge, Jem voit des nombres flotter au-dessus des personnes qu’elle croise. C’est le jour où sa mère décède qu’elle en comprend la signification : il s’agit de la date de leur mort. Ce don maudit la pousse à se couper du monde. Jusqu’au jour où elle rencontre Spider

Alors qu’ils partent ensemble à la grande roue de Londres, un phénomène étrange se produit : pourquoi tous les passants ont-ils le même nombre au-dessus de la tête ? Pris de panique, Jem et son ami prennent la fuite.

Ils seront les seuls survivants de l’attentat qui va suivre, mais aussi les seuls suspects traqués par la police une fois leur identité révélée par les caméras de surveillance.

Mais comment Jem peut-elle expliquer au commun des mortels les raisons de sa fugue, et surtout, comment ignorer la terrible vérité qu’elle peut lire en Spider ?

QUE FAIRE D’UN DON QUAND IL EST MAUDIT ?

 Source: Externe

 

Encore une fois, lors des ventes privées, certains titres m'attirent alors que je ne les aurais sans doute jamais lus autrement.

 

La lecture de ce roman a été très rapide et fluide comme on pouvait s'y attendre.

J'ai vu certains critiquer le langage familier, notamment dans les dialogues... Aucun problème pour moi puisque je trouve que ça colle parfaitement au contexte social et surtout à l'âge des personnages. J'ai toujours du mal avec les discours philosophiques et/ou engagés sortant de la bouche d'ados de treize ans.

 

Sans m'y attendre, je me suis totalement attachée aux deux personnages principaux Jem et Spider. Malgré la différence d'âge qui nous sépare, la compassion prend le dessus quand on se rend compte qu'ils sont complètement paumés et qu'ils avancent sans vraiment savoir où ils vont, au sens littéral comme au sens imagé.

La romance est légère et s'insinue tout doucement, elle n'accapare pas toute l'action même si c'est en fait le fil conducteur de la fuite des deux héros.

 

Malheureusement, ce premier tome est sous-noté sur de nombreux sites à cause (je ne le répéterais jamais assez...) d'un résumé de l'éditeur trompeur qui nous promet la mise en avant du don de Jem. Finalement, ce n'est qu'un détail de l'histoire qui va permettre d'aborder des sujets durs et complexes comme la mort et l'expérience du deuil mais aussi l'abandon social des ados déscolarisés ou différents.

Je pense que le fond est beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît aux premiers abords. Il faut lire entre les lignes de ce roman jeunesse pour voir toutes les subtilités.

Le dénouement est prévisible dès le début par le fait même de l'intrigue mais l'émotion est bien retranscrite et a failli me mettre la larme à l’œil !

L'épilogue permet d'annoncer un tome 2, dispensable puisque l'on va découvrir un nouveau personnage.

 

En bref, je suis ravie d'avoir découvert ce premier tome qui m'a complètement séduite que ce soit sur le fond ou sur la forme. Des sujets profonds sont abordés sans oublier l'émotion ni l'action... Tout est là pour passer un excellent moment de lecture !

 

Ce roman me permet de participer à la LC organisée sur le forum Les Fêlés des LC

Source: Externe

et au challenge ABC 2015, lettre W.

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteurLes autres tomes de la saga

 

Fiche Babelio de l'auteur Site des éditions Michel Lafon

 

Source: Externe

Source: Externe

 

 

 

 

fantastique

litt_rature_jeunesse