coups de vent

 

Cet article me permet de vous parler des livres que j'ai lus mais auxquels je n'ai pas le temps de consacrer une chronique complète et détaillée comme d'habitude. Je vous présenterais donc ces œuvres en quelques mots... 

 

Sœurs sorcières, livres 2 et 3 de J. Spotswood  

Source: Externe

! SPOILERS !

Livre 2

Cate a dû quitter son fiancé Finn, et rejoindre l'ordre des sœurs, qui sont en fait des sorcières, à New London, pour protéger ses cadettes Maura et Tess. Mais elle se fait difficilement à sa nouvelle vie au couvent où chacune des sœurs attend d'elle des prouesses. Surtout que la doyenne de l'ordre, Cora, est mourante et qu'il faudra bientôt la remplacer : si Cate est bien la sorcière de la prophétie, cette charge doit lui revenir.... Cependant l'ordre est divisé.

Alors que les persécutions des femmes suspectées de sorcellerie se multiplient, certaines sorcières ne supporte plus de rester inactives. Au diable la prudence de sœur Cora ! Il faut agir, quitte à déclencher une guerre contre les frères! Cate oscille, qui suivre ? Celles qui préconisent la patience ou celles qui ont soif de vengeance?

 

Livre 3

Source: Externe

Cate et Maura, les deux sœurs aînées, ne se comprennent plus. Maura semble désormais prête à tout pour que les sorcières accèdent au pouvoir. Même à commettre les plus viles atrocités. Cate en est horrifiée et, par-dessus tout, elle ne lui pardonne pas d'avoir effacé la mémoire de Finn, son grand amour. Même Tess, submergée par des visions funestes, ne semble plus en mesure de les réconcilier. Les deux sœurs doivent faire des choix radicaux, quitte à s'opposer l'une à l'autre... et à risquer de voir la prophétie - selon laquelle une sœur mourra de la main d'une autre - se réaliser?

 

Je suis contente d'avoir pu finir cette saga rapidement car elle était très intéressante.

Le tome 2 est à la hauteur du premier et le cliffhanger de la fin est vraiment terrible : c'est d'ailleurs la première fois que je me jette littéralement sur la suite !

Cate va être momentanément séparée de ses deux sœurs et je la trouve plus mature à partir de ce moment-là. J'avais du mal avec elle dans le premier tome, notamment à cause de son attitude de rabat-joie, je comprends le principe mais dans ce tome 2, elle lâche un peu la bride et ça fait du bien.

J'ai moins apprécié le dernier tome même si j'ai quand même passé un très bon moment. L'action est plus centrée sur le combat avec l'Ordre des Frères , par contre, j'ai adoré l'explosion du caractère de Tess (qui en devient détestable mais c'est vraiment bien écrit).

C'est vraiment une saga à découvrir !

 


 Les Éveilleurs, tome 2 de P. Alphen

! SPOILERS !

Source: Externe

Ailleurs.

Je n’ai pas remercié mon père, je n’ai pas souhaité bon anniversaire à mon frère. Je n’ai pas remercié je n’ai pas souhaité mon père mon frère mon père mon frère frère frère...

Trois jours qu’elle errait dans le dédale qui reliait le château de Salicande aux grottes dissimulées dans la montagne.

Trois jours qu’elle essayait de retrouver son chemin, tailladée par l’angoisse et l’urgence, passant de grotte en grotte, de couloir en couloir, tournant en rond, se récitant cette phrase tant de fois qu’elle perdit le sens des mots.

Trois jours que Claris avait disparu.

 

La lecture du premier tome remonte à un bon moment, il n'est jamais bon de laisser passer autant de temps entre deux livres et d'autant plus avec cette saga.

Ce tome commence d'une façon très particulière et vraiment floue : le lecteur débarque dans un monde mystique sans y avoir été préparé, c'est perturbant. J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans cette suite et à m'intéresser à ces passages concernant Jad.

Heureusement, les chapitres alternent et très vite, on retrouve des personnages et des lieux connus.

J'ai également beaucoup aimé retrouver l’écriture de Pauline Alphen, toujours très poétique et reposante.

La deuxième partie reprend un peu de rythme et l'action se fait plus présente avec la quête de Claris.

 


  Notre vie à trois de C. Hoarau

Source: Externe

Regards croisés d’un patient et d’une impatiente en lien avec la maladie de Parkinson. C’est une vraie histoire ancrée dans une réalité ni drôle, ni éplorée. Elle est, tout simplement, sans artifice, comme l’authenticité de la vie. Vous serez embarqué dans ce dialogue, l’un faisant écho à l’une. Ce texte est poétique et entraînant sans nous essouffler. Les mots semblent propulsés pour dire justement ce qu’il faut et rien de plus. Vous n’échapperez pas à la formidable leçon de vie offerte à chacun. Car rien ne sert de geindre, il suffit d’agir et d’avancer.

 

Ce petit roman est vraiment une très belle lecture.

C'est une sorte d'intrusion dans la vie d'un couple où l'un des deux est atteint de la maladie de Parkinson : on vit avec eux l'évolution de la maladie et les conséquences que cela implique sur le quotidien, la vie de couple, la vie sociale.

Le titre est vraiment évocateur du ressenti des personnages : la maladie s'invite comme une tierce personne, sans rien demander, en poussant les murs pour se faire de la place.

Je vous conseille de le découvrir si vous voulez lire une histoire poétique sans tomber dans le pathos et la pitié.

Merci encore à l'auteur de m'avoir fait confiance, et désolée pour le retard concernant cet avis.

 

 

 

Les avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ?

 

 

 

 

coup_de_vent_couv