Roman policier.

Exemplaire publié en 2015,

aux éditions La Bourdonnaye,

Collection Intrigues.

386 pages.

La femme d’un ministre est assassinée devant la résidence de l’ambassadeur américain à Paris. On découvre rapidement qu’elle sortait d’une partie fine, au cours de laquelle les participants s’étaient livrés à des pratiques extrêmes.

Une prostituée à la retraite confie à son fils, reporter international, qu’elle reçoit une série de lettres anonymes et annonciatrices de meurtres.

Les membres d’une mystérieuse organisation recherchent activement un texte biblique, jamais dévoilé au grand public à ce jour et susceptible d’ébranler les fondements de la religion chrétienne.

Quel est le rapport entre tous ces éléments ? C’est ce que va devoir établir le commissaire Lucas Guillobert, avec l’aide de son équipe du Quai des Orfèvres. Pour résoudre cette enquête, il n’hésitera pas à plonger dans le passé trouble de la France. Au risque de se faire des ennemis à la puissance insoupçonnée. Mais il semble ne craindre ni rien ni personne. À part peut-être ses démons et ses fantômes…

Source: Externe

 

On ne naît pas tueur. On le devient. Ce n'est pas une maladie. C'est un symptôme. 

 

Les éditions de La Bourdonnaye me font toujours passer un bon moment de lecture, je les suis désormais de près.

 

Le point faible du roman est, pour moi, le style de l'auteur : cela reste fluide et agréable à lire mais il y a pas mal de longueurs qui alourdissent le récit, c'est dommage. En effet, il y a beaucoup de citations et de passages philosophiques, notamment dans les dialogues, ce qui les rend moins naturels et plus guindés.

Les différents points de vue qui s'alternent chapitre après chapitre sont par contre faciles à identifier et à démêler entre eux.

 

On découvre un certain nombre de personnages aux origines différentes, des plus aisés aux plus pauvres, qui vont peu à peu se rejoindre.

Le duo principal Guillobert/Dumoulin m'a tout de suite fait penser au duo de Fred Vargas Adamsberg/Danglard. Guillobert est plutôt rêveur et intellectuel, Dumoulin est un père de famille à la dérive : les ressemblances sont curieuses, n'est-ce pas ?

Je crois avoir une préférence pour Adamsberg qui, malgré tout, me semble plus terre à terre que Guillobert.

 

L'intrigue politique et bien menée. Je n'aime pas trop ce genre d'habitude car je ne suis pas assez calée pour comprendre tous les enjeux de l'histoire et les allusions des auteurs. Ici, tout est bien expliqué et remis dans son contexte historique. C'est d'ailleurs très intéressant car l'époque utilisée par l'auteur est une période sur laquelle on revient assez peu, que ce soit à l'école ou dans les médias en général.

La partie sur le texte biblique m'a un peu moins intéressé car elle ne fait pas vraiment partie intégrante de l'enquête principale, elle est plutôt là pour relier le personnage de Louise à l'ensemble.

Le dénouement captivant m'a paru crédible : la dernière révélation était d'ailleurs totalement inattendue pour moi.

Pour une fois, je trouve que l'épilogue n'est pas indispensable car il entraîne une fin ouverte qui amène plus de questions qu'elle n'en apporte.

 

En bref, c'est un très bon roman policier au contexte historique et politique documenté. Le style de l'auteur est un peu trop lent pour moi mais pourrait correspondre aux attentes des fans de Fred Vargas qui retrouveront également un duo d'enquêteurs atypiques.

 

 

Ce roman a été lu à l'occasion d'une Masse Critique Babelio. Je remercie le site et les éditions pour cette découverte.

Source: Externe

Il me permet également de participer au challenge gourmand, le vin : «Il y eut un borborygme menaçant qui s'éteignit dans une mare de vin.»

Source: Externe

au challenge Des gages ta PAL ! Session 4, pour les catégories «Livre paru en 2015», «Pas d'être humain sur la couverture», «Le nom d'un personnage dans le titre» et «Du blanc sur la couverture»

Source: Externe

et au challenge Lire en thème : «Une couverture majoritairement noire»

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

Site des éditions La Bourdonnaye Où trouver ce titre ?

 

Source: Externe

Source: Externe

 

 

 

 

romans_policiers