Victor Coste, tome 3.

Thriller.

Exemplaire publié en 2016,

aux éditions Michel Lafon.

500 pages.

Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu'on lui propose pour faire évader son frère de la prison la plus dangereuse de France ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui ont fait irruption dans sa maison et comptent y rester ? Comment cinq criminels – un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur – se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui?

Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance...

Source: Externe

 

Quand on est seul, on n'est responsable de rien. Ni du malheur, ni du bonheur.

 

Mon amour pour Victor Coste n'est plus un secret, j'avais hâte et en même temps peur de découvrir ce dernier tome (pour l'instant?).

 

Je vais finir par me répéter mais la plume d'Olivier Norek n'a rien à redire : c'est fluide et addictif.

 

J'ai trouvé que dans ce troisième tome, les personnages secondaires (Sam, Ronan et Johanna) sont plus développés que dans les précédentes enquêtes : l'affectif dans l'équipe de Coste se ressent encore plus fort que d'habitude et forcément, le lecteur mord à l'hameçon.

On retrouve également le fil rouge entre Victor et Léa, la légiste : la fin de Territoires ne laissait présager rien de bon, j'étais pressée de connaître la suite.

La remise en question de Victor concernant la difficulté de son métier fait mal au cœur, on le sent complètement perdu, au bout du rouleau mais conscient que c'est la seule chose qu'il sait faire et qui lui plaît.

 

Bon, le prologue met tout de suite dans l'ambiance : Victor est dans une situation délicate et on s'attend au pire. Le constat est clair, à la fin de ce roman, un de ses collègues ne sera plus des leurs... Les pronostics vont bon train tout au long de l'enquête et finalement, je m'attendais un peu à ce que cela tombe sur le personnage en question et je pense que cela m'a aidé à l’accepter plus facilement (même si la larme à l’œil était au rendez-vous).

L'enquête en elle-même est encore une fois bien menée avec différents thèmes d'actualité abordés. J'ai eu l'impression que Olivier Norek voulait un peu sortir des cités qu'il a exploitées dans les deux premiers opus et c'est réussi : milieu carcéral, corruption, vices de procédure et autres facilités des avocats pour défendre leurs clients. On s'enfonce encore un peu plus dans la Justice pourrie jusqu'à l'os.

L'épilogue est tout simplement horrible, laissant en suspens l'avenir de Coste.

 

En bref, ce troisième tome des aventures de Victor Coste est bien entendu réussi, c'est d’ailleurs, selon moi, le meilleur grâce à des personnages poussés à bout psychologiquement. Le lecteur n'a pas le choix de s'immiscer et de plonger la tête première dans une Justice parallèle au parfum de vengeance et de sang.

 

 

J'ai lu ce roman à l'occasion d'un partenariat entre Livraddict et les éditions Michel Lafon, je les en remercie !

Il me permet de participer au challenge gourmand, l'eau : «Le chef de détention se remplit un verre d'eau fraîche à la cuisine et d'un geste rassurant invita sa femme, adossée au chambranle de la porte, à retourner se coucher.»

Source: Externe

au challenge Des gages ta PAL ! #5, pour les catégories «Livre ayant une moyenne d'au moins 17 sur Livraddict» et «Le titre ne contient qu'un seul mot»

Source: Externe

 

Du même auteur, sur le blog :

Code 93

Territoires

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteurLes autres tomes de la saga

 

Où trouver ce titre ?

 

Source: Externe

Source: Externe

 

 

 

thrillers