Key News, tome 11.

 

Source: Externe

 

Quand Janie, une fillette de huit ans, et sa nourrice, Mme Garcia, sont enlevées en plein jour dans une banlieue résidentielle de New York, toute l'Amérique est en émoi.

Et pour cause. Janie est la fille unique d'Eliza Blake, la célèbre présentatrice de la tranche d'information matinale de Key News, la première chaîne de télé du pays.

Les suspects sont légion. La propre fille de Mme Garcia, qui s'est volatilisée après l'enlèvement ? Un pédophile récidiviste aperçu le jour même non loin de chez Eliza ? Une femme psychologiquement perturbée, persuadée que Janie est sa fille ? Mais le FBI piétine... Aussi Eliza, épaulée d’autres membres de Key News, décide-t-elle de faire confiance à une médium qui prétend recevoir des flashs concernant Janie : du sang, la lettre M, un voile de mariée... Mais le temps presse, les morts violentes se succèdent, et une demande de rançon vient de tomber...

 

Frise

 

J'aime beaucoup les romans de la célèbre Mary Higgins Clark, il était temps de découvrir sa belle-fille.

 

La plume de l'auteur est fluide et très agréable à lire. Les chapitres sont très courts, parfois à peine une page, et s'enchaînent sans que l'on s'en rende compte. Les différents points de vue utilisés se complètent et se superposent pour construire un ensemble cohérent.

 

À l'instar de sa belle-mère, Mary Jane Clark dépeint de très nombreux personnages. Cependant, les identités sont claires et il est simple de se repérer.

Eliza Blake, le personnage principal et récurrent de sa série est intéressante et assez attachante. Malgré le nombre de tomes que je n'ai pas lu, je ne me suis pas sentie perdue ou laissée de côté : la jeune femme, sa famille et ses amis ont un passé qui ne prend pas le dessus sur l'intrigue.

J'aurais peut-être aimé que l'on s'attarde plus sur Mme Garcia, qui s'éclipse très vite.

 

L'intrigue est bien menée. Elle permet de mettre en lumière les problèmes liés à la célébrité ainsi que la course des médias, à celui qui aura le plus gros scoop, parfois à l'insu des victimes. La critique de ce monde donne lieu à une réflexion qui aurait pu être un peu plus approfondie.

Le suspense est présent du début à la fin puisque les différents personnages ont tous une part de mystère qui les positionnent comme suspect potentiel.

J'ai, par contre, un gros problème avec le dénouement, qui ne me paraît pas clair... Le mobile du coupable est crédible et sert le message de l'auteur mais il me manque le lien qui relie l'ensemble des personnages entre eux. Je ne sais pas si j'ai raté un détail ou si ce problème est dû à une fin trop rapidement expédiée.

 

En bref, c'est une bonne lecture : Mary Jane Clark n'a rien à envier à sa belle-mère. Malheureusement, la conclusion ne m'a pas convaincue, notamment à cause d'un manque d'explications concernant les relations entre les personnages.

 

Frise

 

Ce roman me permet de participer au challenge gourmand, l'eau : «Tu trouveras des bouteilles d'eau, des crackers, une boîte de céréales et deux pommes.»

Source: Externe

et au challenge Un mot, des titres pour le mot «Eté»

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteurLes autres tomes de la saga

 

Où trouver ce titre ?

 

Source: Externe

Source: Externe

 

 

 

 

romans_policiers