Varg Veum, tome 4

Source: Externe

 

Qui connaît le port norvégien de Stavanger ? Que sait-on des hommes et des femmes employés sur les plates-formes pétrolières du large où les hélicoptères tournent parfois comme des brindilles avant de s'écraser ? Ce monde est un mystère fait de solitude et de calme trompeur. Ancien salarié à la Protection de l'enfance devenu détective pour avoir eu la main lourde sur un type qui prostituait une gosse en perdition, Varg Veum se rend dans cette ville étrange transformée par l'or noir. Une mère d'une soixantaine d'années l'a chargé de retrouver son fils disparu du jour au lendemain. Un garçon sans histoires. La logeuse confirme. L'appartement est vide. Aucune trace de désordre... A un détail près : dans le frigo, le corps sans tête d'une femme...

 

Frise

 

Arrivé totalement par hasard dans ma PAL, je me suis lancée (sans savoir que c'était un tome 4...).

 

L'écriture de l'auteur est fluide et agréable. Le rythme est par contre assez lent malgré le peu de pages : les auteurs nordiques ont une réputation que Gunnar Staalesen confirme.

 

Malgré le fait que ce roman soit un tome 4, il n'y a pas de problèmes de compréhension : il n'y a d'ailleurs quasiment pas d'allusion au passé de Veum malgré que son histoire personnelle soit quand même rapidement évoquée.

Les personnages secondaires sont peu développés mais exploités de façon à servir l'histoire.

 

L'intrigue est, à mon sens, un peu trop rapide pour que le lecteur se sente vraiment impliqué et intéressé. C'est dommage car les thèmes choisis par l'auteur sont originaux avec notamment les conséquences sociales et économiques des exploitations pétrolières en Norvège.

Le suspense est présent mais ce n'est pas forcément une qualité puisque l'intrigue n'avance quasiment pas avant le derniers tiers du récit. Varg Veum tourne un peu autour du pot, ne se pose pas forcément les bonnes questions et est quelque peu dissipé par une figure féminine.

Malheureusement, le sujet principal de l'enquête ainsi que le mobile du meurtrier ne sont pas exploités à leur juste valeur : il y avait tellement à dire sur la situation en Norvège.

 

En bref, si vous aimez les auteurs de thriller nordiques, vous ne serez pas dépaysé par Gunnar Staalesen et son anti-héros Varg Veum. Malgré tout, je trouve que cette enquête est trop courte pour que le lecteur saisisse tous les éléments que l'auteur a voulu aborder.

 

Frise

 

Ce roman me permet de participer au challenge Des gages ta PAL ! #6 pour les catégories «Moins de 300 votes sur Livraddict» et "Plus de 10 voyelles dans le titre"

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteurLes autres tomes de la saga

 

Site de l'auteur Où trouver ce titre ?

 

Source: Externe

 

 

 

 

romans_policiers