Source: Externe

À Ridgedale, petite ville aisée du New Jersey, le corps d’un bébé est retrouvé dans les bois voisins de l’université.

Malgré toutes les rumeurs et les hypothèses que ne manque pas de susciter le drame, personne ne connaît l’identité de la fillette et encore moins les raisons de sa mort. Molly Anderson, journaliste indépendante récemment arrivée avec son mari et sa fille, est recrutée par le journal local pour couvrir le fait divers. Une affaire, pour la jeune femme, qui réveille un tourment douloureux. En effet, elle a perdu un bébé et ne s’est jamais vraiment remise de cette épreuve…

Or, ses investigations vont mettre à jour certains secrets bien enfouis de cette petite communauté aux apparences si convenables.

 

Frise

 

J'avais bien aimé son premier roman, Amelia, même si quelques défauts m'avaient laissé perplexe.

 

J'ai aimé retrouver la plume de l'auteur, fluide et agréable à lire. Elle reprend également le schéma de son premier roman en intercalant les phases de récit avec d'autres sources d'informations comme des articles de journal ou de blog, des retranscriptions de séances chez le psychiatre, etc. Ce procédé permet de donner du rythme à la lecture et d'amener des indices de façon plus originale.

 

Il y a énormément de personnages dès le départ. Il est assez difficile de s'y retrouver mais en prenant quelques notes, tout se passe très bien et les révélations au fur et à mesure de la lecture aident à nous repérer dans les différents liens créés.

(Si ça vous dit, j'ai créé un organigramme ICI.)

 

J'ai apprécié découvrir et suivre l'inspecteur chargé de l'enquête Steve ainsi que la vie de Sandy, pas toujours simple.

 

J'avais déjà comparé son premier titre à Une fille parfaite de Mary Kubica et je ne peux m'empêcher de tenter une nouvelle comparaison pour Là où elle repose. L'avancée de l'intrigue et la façon dont Kimberly McCreight développe ses personnages m'a fait penser à ma lecture de Le secret du mari de Liane Moriarty.

Les thèmes abordés dans cette lecture m'ont également beaucoup intéressé : la confrontation entre le milieu aisé et la banlieue de Ridgedale est vraiment bien retranscrite. On sent parfaitement l'inégalité qui règne dans la ville ainsi que les préjugés des deux parties. Cette petite ville des États-Unis reflète parfaitement la mentalité actuelle du monde occidental, l'auteur met le doigt sur des a-prioris qui ne devraient pas exister...

Le dénouement est bien amené et surprenant, je ne m'attendais pas à l'identité du coupable et c'est finalement tout ce que je demande à un auteur de thriller : me mener en bateau jusqu'à la fin.

 

En bref, c'est une très bonne lecture. Kimberly McCreight m'a totalement convaincu avec Là où elle repose : elle a réussit à s'améliorer et à gommer les défauts que je lui reprochais lors de ma lecture de son premier roman. Le fond est très intéressant tandis que la forme est captivante grâce aux différents points de vue qui se rejoignent.

 

Frise

 

J'ai lu ce roman à l'occasion des Matchs de la Rentrée Littéraire organisés par PriceMinister. Merci au site ainsi qu'aux éditions du Cherche-Midi pour la découverte de ce titre.

Source: Externe

Il me permet de participer au challenge gourmand, l'eau : «Les gens la pourrissaient à cause de ça […] sans jamais prendre la peine de remarquer que la seule chose qu'elle consommait, c'était de l'eau.»

Source: Externe

et au challenge Bookineurs en couleurs pour la session bleue.

Source: Externe

 

Du même auteur, sur le blog :

Amelia

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

Site de l'auteur – Où trouver ce titre ?

 

Source: Externe

 

 

 

-----

 

thrillers