Kidnapping en eaux troubles.

 

Source: Externe

 

Commando marine, Patrick Michel profite d'une période de remise en condition de son unité pour se ressourcer en Bretagne. Son cycle d'entrainement est brutalement interrompu lorsque son frère, capitaine de navire pétrolier opérant dans le golfe de Guinée, est kidnappé par des pirates nigérians. Ce kidnapping «ordinaire» dans cette région va bientôt se transformer, du fait de terribles interactions, en mission à haut risque.

Inspirée par des faits réels, Mission Buthacus nous entraîne au cœur des lagunes de l'Afrique de l'ouest où les pêcheurs subissent autant les affres de l'exploitation pétrolière que la violence des groupes armés nigérians.

Patrick, naturellement désigné pour conduire la mission de libération, entame une course contre la montre pour sauver son frère…

 

Frise

 

Je suis complètement étrangère aux récits de pirates mais il ne faut pas mourir idiot !

 

Les éditions Pierre de Taillac choisissent des auteurs qui savent de quoi ils parlent. Ici, François Morizur a fait partie des forces spéciales de la Marine et d'une compagnie maritime de soutien à l'exploitation pétrolière.

Du coup, les premiers chapitres sont un peu compliqués à assimiler pour une novice comme moi : beaucoup d'abréviations, souvent en anglais, des termes techniques de vitesse, de distance, etc.

Cependant, l'alternance des chapitres entre la France, le golfe de Guinée et le Cameroun permet de reprendre son souffle.

 

Ce détail a fait que je me suis plus attachée à Bayo et aux otages car leur situation est plus humaine, les actions moins militaires. De plus, le quotidien du Camerounais est très difficile, le destin ne l'a pas épargné.

Le résumé de l'éditeur peut faire penser que Patrick est le héros de l'histoire mais il n'arrive que très tardivement dans le récit.

Les personnages sont nombreux, notamment en France où les ordres sont pris par les hautes instances de l'armée et de l’État.

 

Le premier tiers est une sorte d'introduction au roman : l'auteur pose les bases en présentant les différents personnages dans leurs univers ainsi que le contexte politique et économique lié à l'exploitation pétrolière.

Une fois que le kidnapping est effectif, le suspense prend le dessus car si l'affaire semble simple aux premiers abords, tout va se compliquer assez rapidement.

L'intrigue est crédible, les actions réalistes. Il n'y a pas de gros rebondissements ni d'effet spéciaux : François Morizur se concentre sur les problèmes des Africains à qui les pays développés pompent les ressources sans jamais leur donner quoi que ce soit en retour. On apprend également énormément de choses sur les moyens mis en œuvre par les pays pour sauver leurs hommes et répondre à une demande de rançon. Ce n'est pas forcément la partie que j'ai préféré mais c'est toujours intéressant à savoir.

 

En bref, même si le sujet de la piraterie m'effrayait légèrement au départ, j'ai passé un bon moment de lecture. Certains termes techniques ne mettent pas immédiatement à l'aise mais les connaissances de l'auteur donnent une crédibilité qui poussent à en savoir plus.

 

Frise

 

Merci aux éditions Pierre de Taillac de m'avoir à nouveau contacté pour découvrir ce titre.

Source: Externe

Il me permet de participer au challenge Des gages ta PAL ! #7, pour la catégorie «Un livre qui évoque la mer»

Source: Externe

et au challenge Pioche dans ma PAL, en duo avec Azilis.

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : Le site des éditions

 

Où trouver ce titre ?

 

Source: Externe

 

 

 

-----

 

thrillers