Source: Externe

 

La montagne ne pardonne pas. Vincent Lapaz, guide solitaire et blessé par la vie, l'apprend aujourd'hui à ses dépens : la mort vient de frapper, foudroyant un être cher. Simple accident ? Vincent n'en croit rien : la victime connaissait le parcours comme sa poche. C'est un meurtre. Avec l'aide d'une jeune gendarme, Vincent mène l'enquête, de crevasses en chausse-trapes, déterrant un à un les secrets qui hantent cette vallée. Et Lapaz non plus n'est pas du genre à pardonner...

 

Frise

 

Je suis devenue une fan inconditionnelle de l'auteure, j'ai profité de sa présence au salon du livre de Brive pour acheter ce titre. Je risque de ne pas paraître aussi enthousiaste que d'habitude lors cet avis mais gardez dans l'optique que j'ai beaucoup aimé cette lecture !

 

Le déroulement du récit est assez linéaire et basique : on alterne les points de vue tout en faisant avancer petit à petit l'intrigue. Les pages se tournent vite, sans aucun problème mais j'ai tout de même trouvé que l'histoire peinait un peu à démarrer cette fois-ci.

 

Les deux personnages principaux sont très attachants. Tout d'abord, Lapaz, je ne reviendrais pas sur les raisons évidentes de mon amour pour cet homme : tous les critères sont réunis pour que je craque dès les premiers chapitres. De plus, la raison de son comportement actuel est touchant et son évolution dans le roman attendrissante.

Il en va de même pour Servane (déjà, arrêtons-nous quelques instants sur ce prénom que je découvre grâce à ce personnage et que j'adore!). La jeune femme est motivée et téméraire sans en faire trop, en gardant une certaine fragilité qui la rend humaine et crédible.

 

C'est dans l'intrigue en elle-même que le bât blesse un peu. Comme dit précédemment, l'enquête à proprement parler n'est pas évidente dès le départ, l'auteure se concentre plus à décrire Lapaz comme un homme à femme un peu lourd en affichant ses conquêtes et en évoquant le peu de romantisme dont il fait preuve. Néanmoins, pendant ce temps-là, nous découvrons aussi les merveilleux paysages des Alpes de Haute Provence.

- LE LAC D'ALLOS POUR VOUS FAIRE SALIVER -

Le suspense est malgré tout présent puisque l'identité et les raisons du meurtrier restent mystérieuses jusqu'au dénouement.

Je ne peux pas nier le fait que la fin est émouvante à la manière dont Karine Giebel sait le faire. Malheureusement, je trouve qu'elle est très similaire à celle d'un autre de ses romans, le dernier que j'ai lu d'elle d'ailleurs, ce qui fait que l'effet d'annonce et le sentiment d'injustice sont moindres à la lecture.

 

En bref, Karine Giebel montre encore une fois son talent dans l'art de la tension psychologique. Cependant, ce titre-là est un peu en-dessous des autres à mon sens... Le dénouement a un arrière-goût de déjà vu mais le tout tien quand même en haleine grâce aux relations des personnages et l'ambiance bien spécifique des villages de haute montagne.

 

Frise

 

J'ai lu ce roman à l'occasion du Cold Winter Challenge pour le menu «Montagne enneigée».

Source: Externe

Il me permet également de participer au challenge Pioche dans ma PAL, en duo avec Azilis.

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteure

 

Où trouver ce titre ?

 

Fiche Livre

 

 

 

-----

 

thrillers