coups de vent

Cet article me permet de vous parler des livres que j'ai lus mais auxquels je n'ai pas le temps de consacrer une chronique complète et détaillée comme d'habitude. Je vous présenterais donc ces œuvres en quelques mots...

 

Du passé, faisons table rase de Thierry Jonquet 

Source: Externe

 

Le passé n'oublie rien.

Il y aura toujours un ancien pour se souvenir. Une femme pour témoigner. Un enfant qui racontera... Dix ans après les faits, en France, dans les années quatre-vingt, le seul homme à " savoir " voit ressurgir le risque que la vérité n'éclate.

Cette vérité concerne le Parti. Elle vise le leader, l'homme charismatique à la jeunesse méconnue. Quels furent ses positions et ses actes dans les années de guerre avant qu'il ne milite ? Comment faire taire l'inacceptable alors qu'un corbeau semble à nouveau déterminé à rouvrir les plaies ? 

  

Inspiré de faits réels, le roman est très intéressant. L'auteur mêle secret de guerre et complot politique, c'est très réussi même si il y a beaucoup de personnages et que j'ai parfois eu du mal à m'y retrouver. L'alternance passé/présent donne du suspense et du rythme à l'histoire et permet de tourner les pages très rapidement.

Néanmoins, je pense qu'il faut quand même avoir quelques notions sur le contexte historique et politique de la 2nde Guerre Mondiale et de l'Après-Guerre pour vraiment comprendre toute l'ampleur du roman de Thierry Jonquet qui se veut dénoncer le pouvoir des hauts-placés.

 

Roman policier – Ed. Folio – 275 pages

 


  

13 à table ! 2017 au profit des Restos du Cœur

Source: Externe

 

Les plus grands auteurs de la littérature contemporaine ont pris leur plus belle plume pour la troisième année consécutive afin de vous concocter un délicieux recueil de nouvelles autour d’un thème : l’anniversaire.

Le joyeux, le sinistre, le raté, celui qui finit dans les larmes ou le sang, l’apothéose de la fête et les éclats de rire, tout y est, comme dans la vie.

Treize bougies à souffler sans modération.

 

Pour moi, cette édition 2017 est en-dessous des deux précédentes. J'en attendais peut-être trop mais certains auteurs récurrents avaient écrit des coups de cœur mais cette fois-ci, cela n'a pas autant fonctionné. Mais le thème de l'anniversaire a été globalement respecté et c'est toujours intéressant de voir comment chaque auteur utilise un thème donné.
Je retiens quand même les nouvelles de Maxime Chattam (Le chemin du Diable), Karine Giebel (J'ai appris le silence, une histoire de vengeance comme elle sait si bien les écrire !), Alexandra Lapierre (Tu mens, ma fille !), Agnès Ledig (Le soleil devrait être au rendez-vous dimanche qui confirme son talent pour les histoires émouvantes) et Franck Thilliez (Lasthénie, diabolique quoiqu'un poil prévisible).

J'ai par contre failli abandonner la nouvelle de Bernard Minier qui, pour moi, n'a rien à voir avec le thème et ne m'a pas intéressé. Et c'est surtout la plus longue !

 

Recueil de nouvelles – Ed. Pocket – 288 pages

 

 


 

Sois sage, Reine May ! de C. Hoarau

Source: Externe

 

A dix ans, Reine-May quitte son île, la Réunion, pour être adoptée par un couple de Bretons dans le Centre Bretagne, à Sainte-Tréphine. Quelques années plus tard, elle reçoit une lettre. Elle doit venir régler des affaires dans l'Océan Indien. C'est un voyage dans le temps dans deux univers différents : la Bretagne et la Réunion.

Reine-May a u secret que nous seront amenés à deviner et à découvrir.

 

Merci à Colline Hoarau de m'avoir à nouveau fait confiance, pour la troisième fois consécutive. 

Nous repartons dans ce roman pour La Réunion et c'est encore un réel plaisir de découvrir cette île à travers les coutumes et habitudes des habitants. Malgré le fait que La Réunion soit un département français, tout y est complétement différent et l'auteure arrive à nous dépayser en si peu de pages grâce à des moments de vie vrais et des histoires typiques de là-bas.

L'opposition Bretagne-Réunion est très réussie : l'amour et le respect de ses racines sont très forts aux deux endroits néanmoins, tous semble les opposer. Reine-May fait un peu tampon entre ses origines profondes et l'éducation qu'elle a reçu en Métropole. 

Son secret est peut-être prévisible mais cela n'empêche en rien de se prendre à l'histoire et de rêver aux paysages ensoleillés.

C'est encore une très belle histoire que Colline Hoarau nous livre ici.

 

Drame contemporain – Ed. Dédicaces – 119 pages

 

 


 

Hostiles de F. Thilliez

Source: Externe

 

Quand Léa tourne la tête vers le conducteur de la voiture, sa ceinture de sécurité semble incrustée dans sa chair. Pas moyen de bouger. Tous les deux sont coincés dans l'habitacle, au fond d'un ravin, depuis ce mystérieux accident qui leur a fait dévaler la pente. sans téléphone, sans personne pour les entendre appeler à l'aide. Ils ne savent pas qu'ils sont là pour longtemps. Très longtemps...

 

Je suis très contente d'avoir découvert cette petite nouvelle. Thilliez montre tout son talent en 50 pages à peine.

Malgré le fait que je partais du mauvais pied en étant persuadée que les insectes sur la couverture étaient des abeilles (...), j'ai adoré l'intrigue et surtout le suspense présent dès les premiers phrases. Qui est ce fameux conducteur ? Léa a-t-elle des raisons de se méfier de lui ? Et surtout, comment sont-ils arrivés dans ce ravin ?

Toutes les réponses sont présentes dans le dénouement et le final est magistral, ce dont j'ai besoin pour vraiment apprécier une nouvelle et ne pas avoir une sensation de trop peu si désagréable. Je n'aurais pas dit nom à quelques pages de plus, peut-être sur l'après ou bien l'avant, mais ce texte se suffit à lui-même tel qu'il est et c'est très appréciable.

 

Nouvelle/Thriller – Ed. Numérique 12-21

 

 

 

Les avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ?

 

 

-----

 

coup_de_vent_couv