Une enquête de Nico Sirsky, tome 4.

 

Source: Externe

 

Lorsque Nico Sirsky, chef de la brigade criminelle du 36 quai des Orfèvres, est chargé de l’enquête sur le corps congelé d’une fillette retrouvé dans un square parisien, il sait qu’il ne s’agira pas d’une enquête ordinaire.

Quand d’autres cadavres apparaissent, et qu’il s’avère que ces meurtres sont les copies conformes d’homicides commis par de célèbres tueurs en série, il comprend qu’il lui faut aller vite pour arrêter un tueur extrêmement organisé et dangereux, qui le provoque en semant des indices sur les scènes de ses crimes.

Et si tous ces meurtres étaient le résultat d’un jeu de rôle grandeur nature… qui est alors le maître du jeu ?

 

Frise

 

Comme d'habitude, je commence en plein milieu avec ce tome 4... Mais si on prévient pas non plus...

 

Je découvre donc Frédérique Molay avec ce roman et sa plume me plaît beaucoup : c'est fluide et agréable à lire.

Il y a quelques allusions aux précédents tomes mais elles concernent essentiellement la vie privée de Nico et ne sont pas excluantes pour le lecteur.

Certains passages sont cependant un peu trop didactiques. Quand l'auteure veut introduire une notion scientifique ou historique, elle essaye de l'inclure dans les dialogues mais l'on sent toujours un peu trop la fiche Wikipédia : c'est dommage mais c'est un détail minime dans la lecture.

 

Nico Sirsky est un bon personnage principal, attachant et professionnel. Il n'a pas de grosses fêlures dans sa vie, il a beaucoup de chance dans l'ensemble mais cela fait du bien de temps en temps de découvrir un homme lambda qui n'a pas subi des horreurs dans sa jeunesse ou dans ses précédentes enquêtes.

Les personnages secondaires sont également bien traités même si le mystère autour de Caroline n'en est pas vraiment un.

 

Le départ de l'intrigue m'a beaucoup plu : l'idée du copycat n'est pas souvent abordée dans les thrillers mais je trouve cela intéressant de découvrir plusieurs serial-killer à travers une seule enquête.

Le dénouement est assez surprenant mais, malheureusement, je l'ai trouvé un peu trop rapide. Les révélations finales s'enchaînent dans un seul chapitre et tout est bouclé avant même que le lecteur ait pu prendre conscience de ces découvertes. Il me manque également quelques explications sur les motivations du tueur à choisir d'imiter d'autres grands noms du crime.

Avec à peine 300 pages, l'auteure s'auto-censure en voulant aller trop vite.

 

En bref, c'est une bonne lecture, rapide et plaisante. Cependant, le manque d'approfondissement lors du dénouement pourra en gêner certains car la psychologie du coupable semblait prometteuse.

 

Frise

 

J'ai lu ce roman grâce au site NetGalley et aux éditions Amazon Crossing.

Source: Externe

Il me permet également de participer au challenge Des gages ta PAL ! #7,

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteure 

 

Où trouver ce titre ?

 

Source: Externe

 

 

 

-----

thrillers