Source: Externe

 

En pleine nuit, une femme attend face au Panthéon, seule, un petit sac dans ses bras frêles qu'elle serre comme un étau. Cette femme, c'est Anna-Marie Caravelle, l'abominable, l'Affreuse Rouquine, la marginale. Lorsque, vingt-quatre ans plus tôt, Monique Bonneuil décide de prendre en charge, en secret, à l'insu du reste du monde, l'éducation de la petite Anna-Marie, fille d'un suicidé et d'une folle à lier, elle n''imagine pas encore le monstre qu'elle abrite sous son toit et que, lentement, elle fabrique. La petite fille, poussée par ses démons, hantée par son histoire, incapable de distance, tue, un peu, beaucoup. Elle sacrifie, règle ses comptes, simplement. Mais que fait-elle là, cette jeune femme agenouillée en plein Paris, au beau milieu de la nuit ? Et que contient ce mystérieux sac qui semble avoir tant d'importance ? Voici l'histoire d'Anna-Marie Caravelle.


Frise

 

Disponible sur NetGalley, j'ai découvert ce titre énigmatique avec Séverine et Gwen.

 

Ce court roman de 300 pages se lit d'une traite et sans reprendre son souffle.

Les chapitres sont courts et la plume de Solène Bakowski percutante. Attention cependant aux âmes sensibles qui pourront être choquées par des scènes violentes, crues et sanglantes, notamment envers les animaux. Vous savez que je suis loin d'être sensible mais lorsque l'on touche aux animaux, mon seuil de tolérance diminue très rapidement.

 

Le lecteur découvre la vie d'Anna-Marie à partir de sa conception et de sa vie in-utero. Rien ne lui sera épargné durant son enfance, entre l'abandon de sa mère biologique qui préférera se renfermer sur elle plutôt que d'assumer sa fille et la gentille voisine qui veut aider mais qui va vite devenir très exclusive... Je ne veux pas tout vous raconter mais l'auteure nous raconte l'histoire d'une femme qui ne connaîtra que les pires aspects de la vie sur Terre.

Malheureusement, si Anna-Marie inspire de la pitié et de la compassion au départ, j'ai un peu décroché lors de son adolescence et de sa colocation : c'est le moment où la jeune femme va véritablement devenir dangereuse, manipulatrice et vicieuse. Cette évolution est très bien retranscrite mais certaines de ses réactions m'ont énervée.

 

Je suis admirative du travail de Solène Bakowski qui, en très peu de pages, arrive à créer un personnage complexe et effrayant. Les différents thèmes abordés peuvent apparaître comme un empilement des pires événements d'une vie mais malheureusement, certaines personnes naissent sous une mauvaise étoile qui les mènent sur une route semée d'embûches.

L'auteure nous tient en haleine du début à la fin grâce à ce fameux sac et surtout, à son contenu mystérieux. J'ai été très surprise de cette révélation car, jusqu'au dernier moment, je n'imaginais pas un tel déroulement.

Le final est vraiment l'apothéose : le retournement de situation est extraordinaire, c'est un coup de poing en pleine face qui conclut la déchéance de la vie d'Anna-Marie.

 

En bref, Un sac est la biographie d'une jeune fille conçue au mauvais moment, née au mauvais endroit et qui n'aura malheureusement pas le choix de devenir une marginale ignorée de tous. L'histoire est percutante malgré quelques détails violents qui me dérangent mais qui ont totalement leurs places ici.

 

Frise

 

J'ai lu ce roman grâce aux éditions Milady et au site NetGalley.

Source: Externe

Il me permet de participer au challenge Des gages ta PAL ! #7, pour la catégorie «Moins de 400 pages»

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteure 

 

Le site de l'auteure - Où trouver ce titre ?

 

D'autres avis sur 

Source: Externe

 

 

 

-----

 

thrillers