Source: Externe

 

Quand Harry Ricks se retrouve dans une chambre de bonne du Xème arrondissement de Paris, lui qui quelques mois auparavant était encore professeur d'université et père de famille tranquille aux États-Unis, il croit avoir touché le fond. Mais voici que la mystérieuse et sensuelle Margit vient bouleverser sa vie.

D'où vient Margit ? Comment gagne-t-elle sa vie ? Dépourvu de réponses, il se laisse envoûter. Jusqu'à ce que d'étranges coïncidences viennent perturber son quotidien.


Frise

 

Et depuis quand une preuve offre-t-elle la moindre certitude ?

 

J'ai laissé une seconde chance à Douglas Kennedy... Bonne ou mauvaise idée ?

 

Je ne peux pas nier que la plume de l'auteur est fluide et agréable. Cependant, j'ai toujours un problème avec le rythme ou alors avec les résumés de l'éditeur : l'élément perturbateur arrive toujours très tard dans le récit ce qui me donne l'impression de ne pas avancer en début de roman. Les cent premières pages semblent longues et sans grand intérêt.

 

Concernant les personnages, je n'ai pas réussi à m'y attacher.

De plus, de nombreux personnages secondaires sont amenés au départ lorsque l'on découvre la nouvelle vie d'Harry à Paris. Ils sont peu exploités et leur lien reste finalement un mystère.

 

J'étais intriguée par la relation entre les deux protagonistes vendue dans le résumé. Elle me semblait assez malsaine, j'étais donc pressée de découvrir ce que cachait cette fameuse Margit. Le bilan est mitigé : oui, le couple repose sur des rapports destructeurs mais cela arrive encore beaucoup trop tard pour moi.

Le dénouement est également un point qui me déçoit. La fin ouverte ne me dérange pas en soi mais il n'y a aucune explication concernant la présence de Margit, son rôle et son objectif final relatif à Harry. On ne sait pas pourquoi lui, pourquoi maintenant et pourquoi tout court en fait... Il me manque énormément de détails pour comprendre et accepter le retournement de situation qui devait en mettre plein la vue.

 

En bref, ce roman de Douglas Kennedy me fait définitivement fuir ses autres titres. Je retrouve le même problème qu'à ma découverte de l'auteur, à savoir une intrigue qui ne démarre réellement qu'à la moitié du récit. La touche d'originalité est intéressante et inattendue mais laissée en suspens dans les dernières pages, donnant une sensation désagréable d'inachevé.

 

Frise

 

Ce roman me permet de participer au challenge Lire sous la contrainte : Déterminant, article défini.

Source: Externe

et au challenge Des gages ta PAL ! #7, pour les catégories «Moins de 400 pages» et «Livre éponyme»

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

Du même auteur, sur le blog :

L'homme qui voulait vivre sa vie

 

Le site de l'auteur - Où trouver ce titre ?

Dispo également en poche chez Pocket et en version audio.

 

D'autres avis sur 

Source: Externe

 

 

 

 

----

 

litt

 

Déceptions

 

drame