Source: Externe

Au cœur de Silver Owl, depuis trois cents ans, une légende prospère, jalousement gardée.

Le dimanche, au cœur des ténèbres, entre minuit et 10 heures, le Livreur opère. Et un mystérieux colis noir apparaît sur le chemin d’un des habitants.

«Ce que vous désirez le plus au monde», voilà ce qu’il vous offre. Il ne se trompe jamais. Il ne demande rien en retour. Et personne ne l’a jamais vu. De lui, on ne connaît que sa légendaire signature : «Au plaisir de ton bonheur, le Livreur».

Une ombre fugace, la lueur dans l’obscurité ; il est le héros de chacun. Qui est-il ? Quel est son objectif ? Tant de questions demeurent sans réponses…

Cependant, pour la première fois en trois cents ans, le Livreur a commis une erreur… Une erreur qui pourrait bien mener Mélie et Naru sur sa piste. Parviendront-ils à être plus rusés que leur héros ? 


Frise

 

Choisi un peu au hasard dans le catalogue des éditions, j'ai enfin fini par me jeter à l'eau.

 

Le premier chapitre ouvre le roman comme un conte en nous livrant la légende du Livreur de Silver Owl. Par la suite, le petit nombre de pages et la fluidité de la plume de l'auteure nous plonge dans une histoire pleine de bons sentiments.

Les interludes du Livreur disséminent quelques indices sur son identité et amènent un peu de suspense.

 

Les deux personnages principaux Mélie et Naru sont très attachants. Comme la plupart du temps, j'ai une préférence pour le héros masculin mais le couple fonctionne.

Mozart, le majordome du Livreur, est également un personnage clé très sympathique à découvrir et à suivre.

 

J'ai beaucoup aimé cette histoire aux valeurs très positives. Ce n'est pas forcément le genre que je lis le plus mais après une lecture plus sombre ou difficile, cela fait du bien.

L'estampille «Roman policier» est cependant un poil exagérée puisqu'il n'y pas d'enquête à proprement parler, seulement un mystère plus ou moins prévisible. La romance adolescente est par contre le point fort du roman.

L'histoire du Livreur est très intéressante et bien travaillée pour si peu de pages. Marie-Sophie Kesteman nous donne toutes les réponses aux éventuelles questions que l'on pourrait se poser. Le dénouement, encore une fois plutôt attendu, reste dans la lancée du reste du roman.

 

En bref, un court mais très sympathique moment de lecture qui redonnera le sourire aux plus déprimés. De l'amour, de la générosité et une idée assez originale font de ce premier roman de Marie-Sophie Kesteman une bonne découverte.

 

Frise

 

Ce roman me permet de participer au challenge gourmand, les gâteaux : «Tendant le bras, son amie lui offrit l'un des petits gâteaux qu'elle avait préparés pour l'occasion.»

Source: Externe

au challenge ABC 2017, lettre K

Source: Externe

au challenge Une lettre pour un auteur, lettre K

Source: Externe

et au challenge Des gages ta PAL ! #7, pour la catégorie «Moins de 400 pages» et «Titre éponyme»

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteure

 

Le site de l'auteure - Où trouver ce titre ?

 

 D'autres avis sur 

Source: Externe

 

 

 

-----

 

litt

 

romance