Source: Externe

 

Suite à l’apparition d’un mystérieux virus et à l’explosion d’une fulgurante épidémie, le monde entier a plongé dans le chaos. Mais un petit groupe d’individus s’est préparé à ce cataclysme. Transportant le strict nécessaire, ils se dirigent vers le Sanctuaire, un luxueux complexe souterrain de survie et d’autosuffisance.

Parmi eux, se trouvent James et Vicky, couple de cadres richissime, converti aux théories «survivalistes». Il y a aussi la famille Guthrie, dont le père, fervent républicain et fan d'armes à feu, supporte mal la présence dans leur groupe du jeune Jae-lin - et son ascendance asiatique. Et puis il y a la très attirante baby-sitter Caity, amenée dans ce bunker contre sa volonté, en compagnie de son employeur et de Sarita, la fille de ce dernier.

Chacun a ses propres motivations. Ils ne se connaissent pas, sont issus de milieux différents et ne partagent pas les mêmes croyances. Et ils cachent tous des secrets. La seule chose qu’ils ont en commun : ils sont prêts à tout pour survivre.
Les portes se referment sur eux, verrouillées et sécurisées par un code, connu d’un seul homme. Ils se trouvent dans le refuge le plus sûr au monde. Aucune raison pour que les choses tournent mal. Jusqu’à ce qu’un corps soit découvert dans le bunker…


Frise

 

Ce thriller survivaliste avait l'air très intéressant.

 

S. L. Grey est un pseudonyme qui regroupe la plume de Sarah Lotz, auteure de Trois (dans ma wish-list) et de Louis Greenberg.

L'écriture à quatre mains ne se ressent pas du tout grâce à une alternance de points de vue qui fonctionne toujours très bien avec moi. Nous découvrons donc le Sanctuaire d'après le récit de cinq personnes différentes.

 

Les personnages sont nombreux et il est au départ assez difficile de s'y retrouver. Finalement, en se repérant par rapport aux familles et aux appartements, cela devient vite plus clair.

Certains personnages sont détestables, d'autres touchants et d'autres encore tout simplement effacés. Le panel est plutôt représentatif de la société malgré le point commun de la richesse qui les unit mais qui, sous terre, ne se ressent plus vraiment.

Gina est, pour moi, le personnage le plus intéressant à suivre puisqu'elle a une évolution surprenante compte tenu de la situation.

 

Le lecteur est plongé dans un huit-clos plutôt angoissant. La première mort puis les problèmes d'approvisionnement apportent un degré supplémentaire à la sensation oppressante de base du bâtiment enterré, verrouillé et dont l'emplacement est inconnu du monde extérieur.

La théorie survivaliste est un sujet peu abordé dans les thrillers puisque le côté futuriste reste présent à l'esprit. Ici, nous n'avons aucune date précise mais les divers détails disséminés par les auteurs laissent penser que nous n'en sommes aujourd'hui pas si loin que ça...

Le suspense est présent dès le départ grâce à des allusions qui laissent penser que les habitants du Sanctuaire ont des secrets à cacher. À cela se rajoute bien entendu le mystère concernant le dénouement de cette aventure qui tourne vite au cauchemar ainsi que l'identité de l'éventuel meurtrier.

Le final fonctionne bien puisque le lecteur est tenu en haleine jusqu'au dernier moment. La révélation sur les personnages dans le dernier chapitre est crédible suite aux drames qu'ils ont vécu dans le bunker.

 

En bref, l'aventure au sein du Sanctuaire est éprouvante mais très bonne ! Ce thriller sort des sentiers battus grâce au contexte survivaliste, rendant les personnages paranoïaques et le lecteur avec. Les révélations et surprises s'enchaînent sur près de 400 pages sans jamais que le duo d'auteur relâche la pression.

 

Frise

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteure Sarah Lotz

 

Où trouver ce titre ?

 

D'autres avis sur 

Source: Externe

 

 

 

----

 

thrillers