Source: Externe

 

Parfois, il faut savoir quitter sa vie...

Un matin comme un autre à Manchester. Ben Coleman se réveille, sa femme Emily n'est pas près de lui. Elle n'est pas non plus dans la maison. Il commence à la chercher, sans trop d'inquiétudes... au début.

Londres. Ce matin, Emily est arrivée en train de Manchester. Derrière elle, elle a laissé sa vie. Un mari charmant, un fils adorable, une maison ravissante. Sa nouvelle existence ? Une fausse identité, un appartement miteux, un travail sans avenir... Qu'est-ce qui peut ainsi pousser une femme à abandonner une vie en apparence équilibrée ? Que cherche-t-elle à fuir ?

 

Frise


Le résumé m'avait attiré dès sa sortie. Il a un peu traîné dans ma wish-list, puis dans ma PAL.

 

Tina Seskis a décidé d'utiliser une alternance de temps dans ses chapitres. Avec moi, ça marche toujours : intriguée par le passé mais aussi par le futur, je lis avec beaucoup d'impatience ce genre de romans.

Un chapitre sur deux, on découvre la nouvelle vie d'Emily puis l'avant pour découvrir comment elle en est arrivée à partir du jour au lendemain de son foyer. J'ai quand même une grosse préférence pour les passages traitant du passé.

 

Je suis très mitigée sur le personnage principal Emily. Sa personnalité d'avant m'a bien plu, son passé et sa vie de famille sont intéressants à découvrir, par contre, je n'ai absolument pas adhéré à la nouvelle femme qu'elle devient. Certaines de ses décisions ou réactions m'ont paru peu crédibles, exagérées.

Et ce sentiment est également valable pour les personnages secondaires : la famille d'Emily m'a plu tandis que les nouvelles fréquentations qu'elle découvre ne m'ont pas convaincue.

 

Les thèmes abordés avaient tout pour me plaire : l'abandon, la fuite, la gémellité (ce n'est pas un spoil, on le sait dès les premiers chapitres). Malheureusement, une fois ma lecture terminée, je suis très mitigée sur l'exploitation de Tina Seskis.

Les ¾ du roman m'ont paru assez longs, ce sont réellement les cent dernières pages qui sont intéressantes et qui mettent en lumière les sujets importants. Cette fin est amenée par une révélation surprenante grâce une manipulation intelligente de l'auteure concernant a priori un détail. L'élément déclencheur de la fuite d'Emily est révélé et toute l'histoire se met enfin en place dans la tête du lecteur.

Le dénouement répond à toutes les questions qui ont pu se poser à la lecture de Partir même si, encore une fois, il y a des détails qui me chagrinent et qui me semblent un peu abusés.

 

En bref, j'avais hâte de découvrir pourquoi Emily avait décidé de tout plaquer pour recommencer une nouvelle vie. Et bien, il aura fallu attendre 300 pages pour enfin le savoir en passant par des moments peu cohérents et en subissant des personnalités antipathiques.

 

Frise

 

Ce roman me permet de participer au challenge Pioche dans ma PAL, en duo avec Azilis

Source: Externe

au challenge Big Bang Littéraire pour le thème «Auteur féminin à la couverture bleue»

et au challenge Des gages ta PAL ! #8, pour la catégorie «Mon roman voit rouge»

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteure

 

Où trouver ce titre ?

 

D'autres avis sur

Source: Externe

 

 

 

 

----

 

thrillers