Max Tellier, tome 1.

 

Source: Externe

 

En traquant un tueur en série de la pire espèce, Max, jeune inspectrice mal dans sa peau va lever le voile sur le secret de son enfance. Une révélation qui va à jamais bouleverser sa vie et lui permettre enfin de prendre son destin en main.

Une intrigue originale, une tension psychologique qui ne faiblit jamais, un polar qui vaut le détour !

 

Frise

 

Découvert par hasard sur un live de Séverine, j'ai eu la chance de le remporter lors d'un concours.

 

La plume de Sandrine Destombes est agréable à lire. Son style est plutôt classique, tout repose sur son personnage principal, Max.

Quelques jeux de mots dans les premières pages m'ont fait peur mais finalement, ils se font assez rares pour ne pas alourdir le récit.

 

C'est effectivement le caractère de Max Tellier, l'héroïne de ce roman et des prochains de l'auteure, qui amène du rythme à la lecture et un attachement aux personnages. Un peu garçon manqué, très féministe et indépendante, elle révolutionne un peu le genre en évitant une romance niaise et des jérémiades sur sa pauvre condition de femme...

Bien sûr qu'elle a le droit à des remarques sexistes et aux a-prioris de ses collègues mais elle se rebelle contre ça et ne se laisse pas faire.

Enzo, son mentor parti à la retraite et Vincent, son co-équipier le temps de l'enquête sont un peu les points d'ancrage dans sa vie. Une belle amitié va naître, sans aucune ambiguïté entre elle et Vincent : les relations humaines sont bien traitées sans s'éloigner de l’enquête.

 

Le déroulement de l'intrigue est encore une fois basique, linéaire. Néanmoins, le suspense est bien présent sur l'identité et le mobile du coupable jusqu'au dénouement : c'est finalement le plus important dans un roman policier.

Sandrine Destombes va à l'essentiel sans partir dans des détails inutiles ou des explications sans queue ni tête qui allongent le récit sans forcément lui donner beaucoup de consistance.

Le lien entre les victimes est assez facile à deviner, notamment à cause du titre mais l'idée de l'auteure est intéressante et osée. Le thème est très peu abordé, du moins dans les romans policiers et thrillers que j'ai pu lire ou survoler, c'est courageux de mettre en scène un tabou de la société comme celui-ci tout en ne faisant ni de leçon de morale ni l'apologie de l'acte en lui-même.

Le parallèle entre l'enquête et la vie personnelle de Max est bien mené, aucun ne prend le pas sur l'autre et les réponses aux questions sont apportées de façon claire et concrète en fin de roman. La résolution du mystère concernant le passé de Max est peut-être prévisible mais cela permet de créer un fil rouge sur les prochains tomes et de donner au lecteur une occasion de suivre l'évolution de l'héroïne.

 

En bref, c'est un roman policier à la trame classique mais efficace. On retrouve ce que tout lecteur du genre recherche en ouvrant un livre : du suspense, une enquête qui tient la route et un dénouement complet et cohérent. Sandrine Destombes nous offre même le luxe d'avoir un personnage principal original complexe et un thème rare mais très intéressant.

 

Frise

 

Ce roman me permet de participer au challenge Des gages ta PAL ! #8, pour les catégories «Titre au féminin» et «Mon roman voit rouge»

Source: Externe

au challenge Bookineurs en couleurs, session noire

Source: Externe

et au challenge Big Bang littéraire pour le thème Thriller/Policier.

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteure

 

Où trouver ce titre ?

 

D'autres avis sur

Source: Externe

 

 

 

-----

 

romans_policiers