Blitz, tome 1.

Source: Externe

Oxford, futur proche. L’université est définitivement dépoussiérée : historien est devenu un métier à haut risque. Car désormais, pour étudier le passé, il faut le vivre. Littéralement.

Michael Davies se prépare pour Pearl Harbor, Merope Ward est aux prises avec une volée d’enfants évacués en 1940, Polly Churchill sera vendeuse en plein cœur du Blitz, et le jeune Colin Templer irait n’importe où, n’importe quand, pour Polly…

Ils seront aux premières loges pour les épisodes les plus fascinants de la Seconde Guerre mondiale. Une aubaine pour des historiens, sauf que les bombes qui tombent sont bien réelles et une mort soudaine les guette à tout moment.

Sans parler de ce sentiment grandissant que l’Histoire elle-même est en train de dérailler.

Et si, finalement, il était possible de changer le passé ?

 

Frise

 

Encore un titre trouvé lors de la #GrosseOP Bragelonne.

 

Malgré une plume fluide et pas mal de dialogues dans les premiers chapitres, j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire. Entre l'alternance passé/présent, la mise en place des différents personnages et des scènes sans introduction, il faut s'accrocher pour ne pas perdre le fil.

Au bout de quelques dizaine de pages, les chapitres concernant l'année 2060 cessent et le lecteur se retrouve plongé dans le Blitz londonien de 1940, une période historique que je lis peu mais qui fait partie d'un contexte qui m'intéresse énormément.

 

Les personnages principaux sont introduits dès le départ. J'ai trouvé difficile de bien différencier les noms ainsi que leurs voyages temporels respectifs, qui sont finalement assez proches les uns des autres.

En réalité, ce premier tome se concentre essentiellement sur Polly et Merope pour qui j'ai une nette préférence. Son voyage auprès des enfants évacués m'a beaucoup plu, notamment grâce à une fratrie turbulente et très drôle !

Polly, elle, permet au lecteur d'en apprendre plus sur la situation en plein Londres avec les alarmes quotidiennes et l'épreuve des nuits passées dans les abris anti-aériens.

 

J'ai trouvé ce premier tome assez lent à démarrer : on suit les personnages sans vraiment comprendre l'enjeu que Connie Willis a voulu développer. Le quotidien des historiens est intéressant à suivre mais certaines scènes de vie paraissent répétitives.

Petit à petit, le thème principal se découvre grâce au personnage masculin du roman Michael. Son intervention lors du débarquement de Dunkerque va poser la question du fameux Effet papillon. Un simple détail peut-il changer l'avenir du monde entier ? Malheureusement, cet aspect est trop peu développé pour moi.

Le dénouement appelle bien évidemment la suite même si je n'ai pas non plus le sentiment qu'elle me soit indispensable. J'aimerais être sûre que l'action soit plus présente et qu'il y ait vraiment un plus gros travail sur le thème du voyage dans le temps et de ses conséquences.

 

En bref, mon avis est assez mitigé face à ce premier tome qui met du temps à démarrer. Il plaira aux lecteurs friands de la période historique grâce à un travail minutieux sur la vie quotidienne lors du Blitz mais ceux qui cherchent le côté SF s'ennuieront rapidement. Il aurait été intéressant de se pencher plus profondément sur le contrecoup d'un voyage dans le temps quant aux événements passés.

 

Frise

 

Ce roman me permet de participer au challenge Pioche dans ma PAL, en duo avec Azilis

Source: Externe

au challenge Bookineurs en couleurs pour le Noir

 

au challenge Petit ou Grand Bac pour le Grand Bac à thème : Lettre W – Thème SF/Fantasy/Fantastique/Bit-Lit

et au challenge Des gages ta PAL ! #8, pour la catégorie «Plus de 500 pages»

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteureLes autres tomes de la série

 

Où trouver ce titre ?

Dispo en poche chez J'ai Lu (SF)

 

D'autres avis sur

Source: Externe

 

 

 

 

-----

SF

Litt