Tome 1 : Entre les murs.

Source: Externe

À Windrasor, l’un des orphelinats les plus prestigieux du duché de Morenvagk, le sort des pensionnaires semble joué d’avance. Une adoption peu probable ou un envoi au front, synonyme de mort certaine au service d’une guerre dont plus personne ne semble se souvenir des raisons, sont leurs seules perspectives d’avenir.

Dans ce monde qui a perdu la tête, prisonniers du plateau imprenable sur lequel s’élève le célèbre orphelinat, Spinello et ses amis ne savent pourtant pas que le destin a prévu bien d’autres choses pour eux.

Toutes les grandes aventures ont un point de départ, parfois perdu au milieu de l’immensité d’une forêt entourant un bien étrange établissement.


Frise

 

J'ai croisé ce premier tome plusieurs fois sur la blogo. Quand j'ai vu que l'auteur le proposait en SP sur Simplement, j'ai foncé !

 

Cette trilogie est estampillé jeunesse et elle est en effet parfaite pour les très jeunes ! L'écriture de Paul Clément est fluide et entraînante, les chapitres courts et rythmés : tout est là pour accrocher le lecteur et l'emporter dans l'univers de Windrasor.

 

Les personnages sont également très attachants, notamment Placide, le vilain petit canard de l'histoire.

Spinello, considéré comme le héros de ce premier tome, est également intéressant mais ce sont ses interactions avec les autres qui le rendent important. Finalement, tous les personnages ont un rôle à jouer.

On peut peut-être souligner le manichéisme des protagonistes mais cela ne m'a pas dérangé d'aimer les gentils et surtout d'aimer détester les méchants.

J'ai également aimé découvrir Iphis, la petite bibliothécaire même si son rôle est un peu mis en retrait. J'aurais aimé apprendre à la connaître un peu plus mais son évolution me laisse penser que c'est raté pour moi.

 

J'aime beaucoup les histoires d'orphelinat : ce contexte donne souvent lieu à des scènes intéressantes et permet d'aborder les relations hiérarchiques complexes entre adultes et enfants mais surtout entre enfants eux-mêmes. C'est d'ailleurs entre ces enfants que la violence psychologique et physique est souvent la plus dure.

Le ton jeunesse ne gêne pas Paul Clément pour utiliser la cruauté et l'acharnement sur ses personnages. Les scènes concernant la punition de Spinello sont effectivement assez atroces et les détails ne nous sont pas épargnés.

Petit à petit, une intrigue parallèle se met en place concernant les adoptions mais elle reste tout de même minoritaire : j'espère pouvoir en apprendre plus par la suite.

Le dénouement est des plus surprenant ! Ce premier tome se termine sur un cliffhanger que je n'imaginais pas du tout , il est sûr que vous aurez envie de vous jeter sur la suite.

 

En bref, j'ai adoré ce premier tome entre les murs de l'orphelinat de Windrasor. Paul Clément pose les bases de la vie dans cette communauté ainsi que les caractères de ses personnages tout en développant une intrigue et des rebondissements captivants jusqu'au final incroyable ! Une série qui a du potentiel.

 

Frise

 

J'ai lu ce roman grâce au site Simplement et à l'auteur Paul Clément que je remercie.

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteurLes autres tomes de la série

 

Où trouver ce titre ? 

 

D'autres avis sur

Source: Externe

 

 

 

-----

litt_rature_jeunesse

fantasy