Tome 1.

Source: Externe

Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon.

Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien.

Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout.

Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple.

 

Frise

 

Cette trilogie a fait beaucoup de bruit à sa sortie. Se détache-t-elle vraiment des autres titres du genre ?

 

L'auteure utilise le style qui marche toujours dans la littérature jeunesse : narration à la première personne, récit linéaire avec de l'action, une grosse pointe de romance et des chapitres qui s'enchaînent sans difficulté.

Je ne peux pas nier que l'auteure sait happer son lecteur puisque je l'ai lu très rapidement sans forcément ressentir d'essoufflement en milieu de roman comme c'est parfois le cas dans les premiers tomes.

 

Pour une fois, l'héroïne ne me sort pas trop par les trous de nez ! J'ai souvent du mal avec ces filles banales qui découvrent un beau jour qu'elles sont uniques... Mare reste quand même humble et surtout, se rappelle d'où elle vient et les valeurs avec lesquelles elle a grandi. Il serait assez facile de se rouler dans le luxe des Argents sans se poser vraiment la question du rôle qu'elle doit jouer et du rôle qu'on veut qu'elle joue dans le contexte politique. Finalement, elle est plutôt mature et c'est un gros point fort pour moi.

Quant aux personnages masculins, leur rapport fraternel reste dans le cliché du complexe d'infériorité et de la jalousie du pouvoir. Cependant, ils sont tout de même attachants.

Si je lis le tome 2 un jour, j'aimerais beaucoup que l'on se penche plus sur la reine.


Les thèmes abordés sont assez intéressants et surtout bien traités et développés de façon suffisante même pour un premier tome : on a déjà un beau tour d'horizon de l'univers dystopique ainsi qu'un contexte politique complexe.
Les quelques défauts que j'ai pu trouvés sont malheureusement ceux que je retrouve régulièrement dans ce genre littéraire : l'héroïne qui se découvre d'un coup d'un seul indispensable à l'Humanité alors qu'elle a vécu au fond du trou pendant 16 ans sans que cela manque à personne ainsi qu'un triangle amoureux un peu cliché, en tout cas prévisible dès la rencontre des trois personnages.

Le dénouement est sympa, amène la suite tranquillement mais ce n'est pas une fin qui me donne envie de me jeter sur le tome 2 non plus. D'autant plus que même si cette introduction est prenante, je ne suis pas sûre que Victoria Aveyard arrive à tenir sur la durée : j'ai en effet un peu peur du «Syndrome du tome 2 inutile» qui tourne en rond pour conclure sur un rebondissement de situation programmé.

 

En bref, mon ressenti global est plutôt positif malgré quelques défauts récurrents du genre littéraire. La plume de Victoria Aveyard est captivante et le contexte intéressant et suffisamment développé pour se plonger entièrement dans l'intrigue. Malgré tout, je déplore que la dystopie jeunesse ne se concentre que sur un seul schéma répétitif et peu surprenant sur la durée.

 

Frise

 

J'ai lu ce roman à l'occasion du BookClub Livraddict de Juin 2017 pour le thème «Les héros malgré eux».

Source: Externe

Il me permet également de participer au challenge Des gages ta PAL ! #8, pour la catégorie «Titre au féminin»

Source: Externe

et au challenge Big Bang Littéraire pour le thème «Auteur féminin à la couverture bleue»

 

Pour aller plus loin : Les autres tomes de la série

 

Où trouver ce titre ?

Dispo en poche chez Le Livre de Poche Jeunesse

 

D'autres avis sur

Source: Externe

 

 

 

 

-----

fantasy

litt_rature_jeunesse