Source: Externe

 

Vous vous réveillez. Ou alors vous êtes morte. Ouvrir le livre dont vous êtes la victime, c'est mettre votre propre vie en danger. On vous a enlevé. Jusqu'où êtes vous prêt à aller pour vous échapper ? Vous devrez lutter pour vous en sortir, pour tenter de reprendre le cours de votre vie. Vous connaîtrez le poids du regard des autres. Vous connaîtrez l'exclusion. Vous n'arriverez plus à dormir. Vous allez fuir, vous devrez affronter votre propre famille. Vous êtes seul.

Vous devrez vous battre pour votre survie. Ne vous y trompez pas, aujourd'hui, la victime, c'est vous. Oserez-vous ouvrir le livre dont vous êtes la victime ?

 

Frise

 

Le résumé et le principe de ce livre dont vous êtes la victime m'intéressaient.

 

J'ai tout de suite aimé le parti pris de l'auteur d'axer la narration sur la deuxième personne du pluriel. Le «Vous» pointe directement du doigt le lecteur en l'intégrant totalement au récit. Je pense par contre que les lecteurs masculins auront plus de mal à apprécier puisque le narrateur est identifiée dès le départ comme une femme.

 

Il a été en effet très facile pour moi d'apprécier le personnage principal même si ses traits de caractère et sa vie personnelle ne correspondaient pas du tout à ma propre vie. L'épreuve qu'elle va vivre au début du roman va complètement la déstabiliser et l'envoyer dans une spirale infernale où son entourage va petit à petit la lâcher.

Les personnages secondaires sont intéressants également même si moins travaillés. Néanmoins, j'ai beaucoup aimé le capitaine Etchéverry, classique flic blessé par la vie mais qui fonctionne toujours sur moi.

 

L'auteur installe le doute dans l'esprit du lecteur et de l'héroïne dès le départ. J'ai d'ailleurs eu un peu de mal à accepter le premier retournement de situation qui ne m'a pas paru très clair ou, en tout cas, perfectible par rapport à la cohérence des actions.

On retrouve les thèmes qui me plaisent beaucoup comme l'acharnement des médias et l'état de stress post-traumatique. La tension psychologique est bien maîtrisée et le suspense est à la hauteur.

Dans la dernière partie, Malo de Braquilanges fait un parallèle entre la narratrice et un autre personnage dont on a évoqué le nom rapidement. Cet aspect m'a beaucoup plu mais malheureusement, je ne le trouve pas assez exploité : il y a un vrai potentiel sur cette voie mais on ne fait que l’effleurer, rendant le dénouement un peu trop rapide à mon goût. Cependant, la conclusion est assez surprenante sur le devenir des différents personnages.

 

En bref, la narration en «vous» est une vraie bonne idée de l'auteur, originale et captivante pour la lectrice. J'aurais cependant aimé que l'on creuse un peu plus profondément certains aspects psychologiques, notamment dans le dénouement, surprenant mais trop rapide. Une très bonne expérience tout de même !

 

Frise

 

J'ai lu ce roman grâce au site Simplement et à l'auteur Malo de Braquilanges que je remercie.

Source: Externe

Il me permet de participer au challenge Des gages ta PAL ! #8, pour la catégorie «Mon roman voit rouge»

Source: Externe

et au challenge Big Bang Littéraire pour le thème Thriller/Policier ainsi que le thème éphémère «Paru en 2017»

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

Où trouver ce titre ?

 

D'autres avis sur

Source: Externe

 

 

Originale

-----

thrillers