Source: Externe

 

A Los Angeles, deux lions dévorent leur gardien. Dans l’État de New York, des chasseurs sont tués par des ours bruns.

En Inde, un éléphant piétine à mort son cornac... Partout, les bêtes, sauvages et domestiques, se montrent brusquement d'une agressivité inouïe à l'encontre d'une espèce bien particulière : l'Homo sapiens. Seul le biologiste Jackson Oz a conscience de la menace : l'humanité court à sa perte. Bientôt la Terre ne sera plus qu'un vaste zoo sans cages, dont les animaux auront pris le contrôle.

 

Frise

 

J'ai déjà vu l'adaptation en série mais j'étais curieuse de connaître l’œuvre originale et de découvrir par la même occasion l'auteur.

 

Les chapitres sont courts et l'action s'enchaîne facilement en alternant les chapitres en «Je» sur le personnage principal et ceux concernant les attaques d'animaux dans le monde.

 

Suite au visionnage de la série, j'avais déjà des personnages en tête. Même si l'on retrouve les principaux, Oz, Abe et Chloé, certains points m'ont dérangés. Les réactions de Jackson et Abraham m'ont même carrément déplu car je les ai trouvé très éloignées du message du roman : pour moi, Zoo dénonce la toute-puissance des Humains. Je ne comprends donc pas vraiment le choix de l'auteur d'avoir donné un chimpanzé comme animal de compagnie à Jackson et encore moins de le laisser dans une cage pendant qu'il part en voyage... Idem pour le point de vue d'Abraham qui voit les safaris comme du business.

 

Malgré ces détails qui me paraissent déplacés, l'intrigue est intéressante. La morale est tout de même là puisque l'on met bien l'accent sur le dégoût subit des Animaux envers les Humains.

Le côté scientifique qui m'effrayait un peu est finalement très accessible, voire même trop léger. L'idée est bonne mais trop peu développée.

J'ai également un peu de mal à comprendre l'ellipse temporelle en milieu de roman : l'auteur fait un saut dans le temps de 5 ans où, pendant ce temps-là, il ne se passe apparemment pas grand chose... Jusqu'au jour où c'est l'Apocalypse !

Le dénouement est également trop rapide : j'aurais aimé que l'on s'attarde sur le fait que les Humains ne comprennent pas la situation, qu'ils ne se rendent pas compte de leur vulnérabilité. Oui, la population humaine a une mentalité de plus en plus dégueulasse et il serait bon qu'elle ouvre les yeux sur ce point et qu'elle laisse sont ego démesurée de côté !

 

En bref, j'ai un avis mitigé sur ce roman. Même si la lecture est simple et rapide, de nombreuses incohérences et contradictions au sein de l'intrigue me dérangent énormément. Il me semble que certains points auraient pû être beaucoup mieux exploités et développés pour donner une très bonne histoire apocalyptique remettant en question l'Humanité et sa vision d'elle-même.

 

Frise

 

Ce roman me permet de participer au challenge de l'Auteur du mois de Juillet 2017

Source: Externe

au challenge Lire en thème, Juillet : Un seul mot dans le titre.

Source: Externe

 

et au challenge Big Bang Littéraire pour le thème Thriller.

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

Où trouver ce titre ?

 

 D'autres avis sur

Source: Externe

 

 

 

-----

 

thrillers