Leo Demidov, tome 1.

 

Source: Externe

 

Hiver 1953, Moscou. Le corps d'un petit garçon est retrouvé sur une voie ferrée. Agent du MGB, la police d'Etat chargée du contre-espionnage, Léo est un officier particulièrement zélé. Alors que la famille de l'enfant croit à un assassinat, lui reste fidèle à la ligne du parti : le crime n'existe pas dans le parfait État socialiste, il s'agit d'un accident. L'affaire est classée mais le doute s'installe dans l'esprit de Léo. Tombé en disgrâce, soupçonné de trahison, Léo est contraint à l'exil avec sa femme, Raïssa, elle-même convaincue de dissidence. C'est là, dans une petite ville perdue des montagnes de l'Oural, qu'il va faire une troublante découverte : un autre enfant mort dans les mêmes conditions que l'"accident" de Moscou. Prenant tous les risques, Léo et Raïssa vont se lancer dans une terrible traque, qui fera d'eux des ennemis du peuple...

 

Frise

 

Encore un titre qui ne sera pas resté longtemps dans ma PAL, tant mieux !

 

La première scène qui sert de prologue met tout de suite dans l'ambiance : l'Europe de l'Est dans l'entre-deux guerres, c'est froid et c'est dur... Dur au point de traquer un chat pour espérer manger quelque chose. En effet, ce premier chapitre pourra en dégoûter certains mais ce n'est que le début d'une enquête policière prenante.

Par la suite, le lecteur navigue dans la Russie du début des années 50 où Staline se meurt à petit feu mais où la délation et la suspicion sont les maîtres mots.

 

J'ai eu un peu de mal à m'attacher au personnage récurrent. Sa position dans la MGB, son attitude ne le rende pas du tout attachant : il paraît froid et totalement dépourvu de compassion. Ses doutes concernant sa femme Raïssa n'arrange rien puisqu'on le découvre à deux doigts de la dénoncer à l'État. Finalement, son évolution est intéressante et le contexte historique permet de mieux comprendre ses réactions.

Les personnages secondaires sont également assez importants pour l'intrigue de ce premier tome. Certains se montrent humains, d'autres beaucoup moins.

 

A vrai dire, je ne m'attendais pas du tout à ce genre d'intrigue : l'auteur utilise des descriptions parfois très gores avec un serial-killer qui ne lésine pas sur la mise en scène. 

Le côté historique est très intéressant et instructif sur une période et une région géographique que je connais assez peu. J'ai ressenti une certaine longueur pendant une centaine de pages dans la première partie mais ensuite, l'enquête démarre réellement pour effacer totalement ce petit désagrément néanmoins nécessaire à la compréhension du contexte idéologique. Leo est ensuite plus humain, moins attaché à sa réputation malgré le fait qu'il se mette en danger de mort pour trouver enfin le vrai coupable et rétablir la vérité autour de ces fameux accidents.

La psychologie du coupable est assez basique dans l'ensemble mais Tom Rob Smith amène un suspense qui permet d'accrocher le lecteur jusqu'au dénouement. Les différents liens se révèlent et, même si l'identité du meurtrier m'a semblé évidente rapidement, j'ai été surprise des différentes révélations finales. 

L'épilogue permet d'amener la suite, Kolyma, grâce à la création d'une brigade criminelle.

L'auteur nous informe également que cette enquête est plus ou moins inspirée des meurtres d'Andreï Tchikatilo, surnommé l'Éventreur de Rostov (fiche Wiki pour les intéressés). Une adaptation ciné est sorti en 2015 (bande-annonce).

 

En bref, c'est un roman policier qui m'a beaucoup plu. A la limite du thriller tellement les scènes de crimes sont dérangeantes, cette lecture permet également d'aborder une période historique sombre où la discrétion et la soumission étaient primordiales pour rester en vie. Ce premier tome met en scène un personnage récurrent que l'on découvre petit à petit attachant et très humain.

 

Frise

 

J'ai lu ce roman à l'occasion du challenge Black November, semaine 2 : Enfants

Source: Externe

Il me permet de participer au challenge Des gages ta PAL ! #9 pour les catégories "Couverture en noir et blanc" et "Note supérieure à 16/20"

Source: Externe

au challenge Pioche dans ma PAL #8, en duo avec Azilis.

et au challenge Big Bang Littéraire #2, Tome 1 et thème éphèmère "Plus de 500 pages". 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur - Les autres tomes de la saga

 

Où trouver ce titre ?

 

D'autres avis sur

Source: Externe

 

 

 

-----

romans_policiers

Litt