Camille Verhoeven, tome 2.

 

Source: Externe

 

Qui connaît vraiment Alex ? Elle est belle. Excitante.

Est-ce pour cela qu’on l’a enlevée, séquestrée, livrée à l’inimaginable ? Mais quand la police découvre enfin sa prison, Alex a disparu.

Alex, plus intelligente que son bourreau. Alex qui ne pardonne rien, qui n’oublie rien, ni personne.

 

Frise

 

 Qui peut dire ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas, commandant ?

Pour nous, l'essentiel, ce n'est pas la vérité, c'est la justice, non ?

 

On me promettait une superbe lecture, je me suis enfin fait mon propre avis.

 

Ce thriller se découpe en trois grandes parties distinctes qui fera passer le lecteur par toutes les émotions. Les chapitres sont courts et rythmés, alternant entre l'enquête menée par Camille Verhoeven et la fameuse Alex que l'on va découvrir peu à peu.

 

Camille m'avait déjà beaucoup plu dans le premier tome grâce à sa simplicité, son ton ironique et son franc-parler qui mettent un peu d'ambiance au sein du commissariat et de son équipe. On le retrouve ici blessé par la vie suite à sa précédente enquête mais l'auteur s'appuie sur cette souffrance pour développer le côté humain et attachant de l'homme. 

Les personnages secondaires m'ont semblé un peu plus étoffés et intégrés à l'enquête.

Quant à Alex, héroïne de ce thriller, elle est insaisissable jusqu'à la dernière ligne. Elle est réellement une énigme pour ses proches comme pour les forces de police, Pierre Lemaître a effectué un gros travail psychologique sur son personnage qui se ressent et s'apprécie.

 

Il va être compliqué pour moi de parler de l'intrigue sans trop en dire tellement ses ramifications sont nombreuses et distillées au compte-goutte par l'auteur. La première partie oblige le lecteur à s'attacher à Alex tandis que la seconde met en avant l'enquête menée par Camille et ses collègues en s’immisçant dans la vie du commissariat et les guerres de pouvoir entre les différents rangs hiérarchiques : il est d'ailleurs intéressant de voir le combat entre la quête de la vérité, le pouvoir des médias et la pression de la réputation. 

La troisième et dernière partie est, pour moi, la meilleure du roman avec une tension psychologique extrême. Le rythme s’accélère, les interrogatoires sont acharnés et les rebondissements nombreux jusqu'au dénouement explosif qui met en lumière toutes les questions et réactions incomprises que j'avais pu relevées au fil du récit. 

Je suis réellement conquise par cette conclusion qui n'a rien d'extraordinaire dans l'action ou la violence mais où tous les petits détails s'imbriquent pour que le lecteur reste scotché par le personnage d'Alex.

 

En bref, un petit coup de coeur pour ce second tome mettant en scène Verhoeven. Si le personnage récurrent est attachant et que sa personnalité prête à sourire, Pierre Lemaître n'oublie pas son intrigue principale et la travaille de façon à berner le lecteur jusqu'à la dernière phrase. Alex méritait un roman à elle toute seule tellement son histoire est épatante.

 

Frise

 

J'ai lu ce roman à l'occasion du challenge Black November, semaine 4 : Personnage récurrent

Source: Externe

et à L'auteur du mois de Novembre 2017

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur - Les autres tomes de la saga

 

Du même auteur, sur le blog :

Robe de marié 

Au revoir là-haut

Verhoeven, tome 1 : Travail soigné

 

Où trouver ce titre ?

 

D'autres avis sur

Source: Externe

 

 

 

-----

thrillers

Coup de coeur