coups de vent

 

Cet article me permet de vous parler des livres que j'ai lus mais auxquels je n'ai pas le temps de consacrer une chronique complète et détaillée comme d'habitude. Je vous présenterais donc ces œuvres en quelques mots...

 

Source: Externe

Le joueur d'échecs de Stefan Zweig

 

Prisonnier des nazis, Monsieur B., en dérobant un manuel d'échecs, a pu, à travers ce qui est devenu littéralement une folle passion, découvrir le moyen d'échapper à ses bourreaux. Libéré, il se retrouve plus tard sur un bateau où il est amené à disputer une ultime partie contre le champion Czentovic. Une partie à la fois envoûtante et dérisoire...

 

Au risque de m'attirer les foudres, ce n'est clairement pas le coup de cœur auquel je m'attendais en débutant cette nouvelle. J'étais tentée par le contexte historique promis de la Seconde Guerre Mondiale mais finalement, il est mis en retrait face à de nombreux passages théoriques sur le jeu d'échecs auquel je ne connais quasiment rien... Je me suis perdue dans les tactiques et parties de jeu et j'ai complètement perdue de vue l'intrigue sous-jacente.

 

 

Nouvelle - Editions Le Livre de Poche - 125 pages

 


 

Meurtres en blouse blanche de P.D. James

Source: Externe

Adam Dalgliesh, tome 4.

 

Le décor : l'hôpital John Carpendar, imposant établissement d'époque victorienne abritant plusieurs sera vices, dont une école d'infirmières. La première victime : une des élèves, tuée d'une manière particulièrement atroce. Les suspects : les infirmières, et, surtout, la directrice, la formidable Mary Taylor, ses trois « secondes », mais aussi le grand patron, le docteur Courtney-Briggs, dont on découvre bientôt qu'il a eu une liaison avec l'une des victimes. L'enquêteur : le commissaire Dalgliesh, bien sûr, qui, face à des femmes aguerries à la souffrance, dures à la tâche, habituées au secret professionnel et farouchement féministes, aura fort à faire pour dénouer une intrigue dont les ramifications plongent loin dans le passé.

En bref, un roman policier à l'ambiance typiquement anglaise dans un univers médical qui m'a plu. Les longueurs et autres redondances m'ont légèrement dérangée mais l'enquête en elle-même est bien menée par un commissaire Dalgliesh que j'aimerai découvrir un peu plus dans la suite de la série. La surprise et les ramifications complexes du dénouement concluent cette lecture de façon agréable.

 

Roman policier - Editions Fayard - 334 pages

 


 

Juillet 42 : Les enfants aussi de Claude Izner

Source: Externe

 

En cet été 1942, Dinah et Tauba, sa petite soeur, étouffent dans leur étroit appartement parisien. Depuis quelques temps, les enfants juifs comme elles ne peuvent plus sortir librement, et doivent porter une étoile jaune. Au lendemain du 14 juillet, bravant les interdits, elles vont au cinéma sans étoile. Cette fugue va leur sauver la vie. Dehors la tragédie est en marche : 12884 juifs sont arrêtés. Les enfants aussi.

 

En bref, un court texte jeunesse qui revient sur les évènements de juillet 42 avec notamment la Rafle du Vel d'Hiv'. Le point de vue des enfants est intéressant, le regard naïf sur le contexte le rend d'autant plus horrible : une bonne façon d'aborder l'Histoire avec les plus jeunes même si l'ensemble me semble un peu brouillon par moment.

 

 

Littérature jeunesse - Editions Livre de Poche, Coll. Jeunesse - 93 pages

 


 

La mer infinie de Rick Yancey

La 5è vague, tome 2

Source: Externe

Cassie Sullivan et ses compagnons ont survécu aux quatre premières vagues destructrices lancées par les Autres. Maintenant que l'espèce humaine a été presque entièrement exterminée et que la 5e Vague déferle sur la planète, le groupe se trouve face à un choix : se préparer à affronter l'hiver en espérant le retour rapide d'Evan Walker, ou se mettre en quête d'éventuels survivants avant que l'ennemi ne referme sur eux son impitoyable piège.
Personne ne peut prédire à quels abîmes de cruauté les Autres sont prêts à s'abaisser, ni à quelles hauteurs l'humanité saura se hisser. La bataille finale ne fait que commencer... Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir.

 

Un énième second tome qui ne rime à pas grand chose... 

Même si les personnages secondaires sont mis à l'honneur dans cette suite, la narration et l'alternance des points de vue restent très décousue. L'intrigue en elle-même n'avance pas d'un poil, la stagnation en devient presque énervante dans le dernier tiers où le lecteur n'en peut plus d'attendre qu'une révélation le réveille un peu. Révélation qui arrive finalement mais qui n'est pas non plus à la hauteur de la patience que l'auteur nous demande ! Je lirai sans doute le troisième et dernier tome pour avoir le point final de cette apocalypse mais je suis globalement assez déçue.

 

SF Jeunesse - Editions Robert Laffont, Coll. R - 401 pages

 

 

 

 -----

coup_de_vent_couv