Source: Externe

 

Depuis longtemps fasciné par les sociopathes, Gildas Gabin a obtenu un certificat de Sciences Criminologiques avant d’intégrer la Police. Confronté très rapidement à une affaire de meurtres en série, ses connaissances, conjuguées à des capacités sensorielles hors norme, lui ont permis de se bâtir une réputation qui l’amène désormais à intervenir aux quatre coins de l’Europe.
C’est dans ce cadre que l’on fait appel à lui pour résoudre une série de meurtres sur La Rochelle, une ville reliée au pire de ses souvenirs et au plus cuisant de ses échecs.

 

Frise

 

Toujours prête à découvrir de nouvelles histoires, je suis surtout curieuse au sujet des thrillers auto-édités.

 

J'ai tout de suite accroché à la plume de l'auteure : fluide et rythmée, le ton est parfois cynique ou plus léger.

L'alternance des deux points de vue est un procédé devenu récurrent dans les romans, cependant encore assez rare dans les thrillers : suivre le serial-killer en parallèle de l'enquêteur amène un suspense différent, meilleur à mon goût quand la chose est maîtrisée comme ici. La narration à la première personne peut dérouter au départ car il n'y a pas d'indication en début de chapitre mais les deux voix sont facilement identifiables.

 

Les deux personnages principaux m'ont tout de suite plu. Timothy Blake (jamais nommé clairement il me semble), le serial-killer aux allures de Dexter qui aurait mal tourné et Gildas Gabin, le profiler humain et touchant grâce à son passé et sa famille sont deux hommes que tout oppose mais qui ont des caractères attachants. Le lecteur sera ému par le gentil tandis qu'il aimera détester le méchant sociopathe.

Les personnages secondaires qui gravitent autour des deux héros sont assez effacés mais servent bien l'histoire à leur manière.

 

L'intrigue est assez basique pour un féru de thriller mais le modus operandi du tueur est plutôt original, je regrette peut-être que le côté énigme ne soit pas plus poussé mais cela permet d'un autre côté d'avoir une vision plus réaliste du serial-killer qui perd petit à petit le contrôle. Le lien qui unit Gabin à la ville de La Rochelle est intelligemment utilisé et permet d'aborder le thème de la filiation et de l'héritage social d'une manière assez poussée. La révélation en milieu de roman m'a surprise tout en relançant l'enquête qui aurait pu s'essoufler face à l'inefficacité des forces de police. 

Bridget Page n'hésite pas à mettre les pieds dans le plat en épargnant ni ses personnages ni la Justice française, appuyant sur ce qui fait mal comme la lenteur administrative et les aberrations juridiques de notre pays. C'est assez rare pour être souligner, les auteurs préférant aborder des sujets moins sensibles comme l'influence des médias par exemple.

Au sujet des "capacités sensorielles hors normes" annoncées dans le résumé, elles sont en réalité quasi inexistantes dans le récit. On les aperçoit rapidement dans le dénouement et je dois dire que je préfère qu'il en soit ainsi de peur que cet élèment ait pu gacher la crédibilité et mon plaisir de lecture. 

 

En bref, c'est un thriller qui mériterait une meilleure visibilité sur la blogosphère. Bridget Page maîtrise sa plume et ses personnages et ne s'interdit aucun jugement ou critique s'ils peuvent servir son intrigue. C'est une très bonne lecture qui me permet de découvrir une nouvelle plume à suivre !

 

Source: Externe

 

 

J'ai lu ce roman grâce au site Simplement et à l'auteure, que je remercie.

Source: Externe

Il me permet de participer au challenge Des gages ta PAL ! #10 pour le thème "Un E dans le prénom de l'auteur"

Source: Externe

et au challenge Big Bang Littéraire #3, "Moyenne supérieur ou égale à 16.5 sur Livraddict" et thème éphémère : Couverture bleue.

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteure

 

Où trouver ce titre ?

 

D'autres avis sur

Source: Externe

 

 

 

-----

thrillers