Source: Externe

 

Gilles, la quarantaine, psychanalyste, vit à Toulouse. Une vie réglée entre un travail qu’il aime et sa famille. Un jour le destin s’affole, brouille les cartes. Sa femme s’enfuit mystérieusement avec leur fille. Puis, c’est la maladie qui s’invite. Il s’accroche, se rapproche de Félicia, solaire et batailleuse. L’odeur de la mort l’envahit subitement quand ses parents meurent ensemble. Vient alors le rapprochement inévitable avec ses frères aînés.

 

Frise

 

Le roman contemporain n'est pas forcément le genre littéraire vers lequel je me tourne spontanément mais je suis toujours curieuse de découvrir de nouveaux horizons.

 

Mon plus gros a-priori est souvent pour la plume de l'auteur. Olivier Herson a un style fluide et plutôt agréable malgré les sujets abordés : la trame de son roman est contemplative mais la lecture reste rythmée avec des chapitres courts et une mise en page aérée.

 

Gilles, le personnage principal, est forcément touchant par la salve d'événements qui lui tombe dessus du jour au lendemain. Sans avoir traversé moi-même ces épreuves, j'ai trouvé sa personnalité et ses réactions cohérentes malgré un manque de crédibilité concernant sa relation avec sa femme et sa fille : je ne pense pas pouvoir rester aussi stoïque dans cette situation et ne pas vouloir faire tout mon possible pour avoir une explication. Certes, d'autres problèmes viennent se greffer dessus et semblent peut-être prioritaires à Gilles mais cela m'a légèrement gêné à plusieurs reprises.

Les personnages secondaires sont également intéressants, notamment les frères du quarantenaire même si l'un des deux est plus aimable que l'autre. J'aurai beaucoup aimé en savoir plus sa leur mère qui m'a semblé pleines de contradictions et d'une psychologie originale malheureusement peu développée.

 

Bien évidemment, le côté intrigue et suspense est quasi inexistant dans ce roman contemporain mais cela ne m'a pas empêché de vouloir en savoir plus sur Gilles et sa famille. Les thèmes abordés sont terriblement durs et complexes, le roman n'a clairement pas de visée "feel-good" et ne plaira pas forcément à un public qui lit pour s'évader. Cependant, j'ai aimé les choix de Oliver Herson d'accabler son personnage tout en insérant quelques scènes plus joyeuses, parfois drôles avec les infirmières, parfois nostalgiques avec son frère Christian.

Les relations familiales sont, à mon sens, bien retranscrites avec une vraisemblance qui change des modèles parfaits que l'on rencontre souvent : la filiation et l'héritage exacerbent les tensions déjà présentes entre les membres d'une famille, tout ne se passe malheureusement comme on l'espérait.

Le dénouement et son rebondissement permettent au lecteur de voir une lueur d'espoir dans la vie du personnage et conclut le roman d'une façon plaisante et plutôt inattendue.

 

En bref, un roman contemporain au fond assez sombre qui traite des relations familiales. L'auteur Olivier Herson arrive à intéresser le lecteur à la vie de son personnage, ses malheurs, ses épreuves mais aussi ses petits bonheurs quotidiens. Entre difficultés et nostalgie des jours heureux, ce récit est touchant et vrai.

 

Source: Externe

 

 

J'ai lu ce roman grâce à l'auteur et à Agnès des éditions NéoBook que je remercie.

Source: Externe

Ce roman me permet de participer au challenge Big Bang Littéraire #3, pour les thèmes "Moyenne supèrieur à 16.5/20" et "Le prénom de l'auteur commence par une voyelle"

et au challenge Des gages ta PAL ! #10 pour les thèmes "Un E dans le prénom de l'auteur" et "Du vert sur la couverture".

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

Où trouver ce livre ?

 

D'autres avis sur

Source: Externe

 

 

 

-----

litt

drame