Source: Externe

 

Fuyant un mari abusif, mais surtout le souvenir de la mort tragique de sa petite Kate, Julia s'est installée dans une belle maison au coeur de Londres, croyant y trouver la paix et la sécurité. Mais, peu à peu, les lieux montrent leur vrai visage. Suffoquée par une atmosphère étouffante, effrayée par des vacarmes nocturnes ou par d'étranges silhouettes entrevues en plein jour, Julia se sent menacée de toutes parts.
A-t-on décidé de la rendre folle ? Qui est cet enfant qui s'acharne sur elle ? Sa seule issue est peut-être de comprendre de quel drame abominable la maison a été le théâtre vingt ans plus tôt... Mais pourra-t-elle affronter la terrible révélation qui la guette ?

 

Frise

 

Peter Straub est un auteur incontournable dans la littérature de l'horreur et il était temps de le découvrir !

 

Le récit est découpé en quatre grandes parties qui met en avant quatre personnages : c'est une assez bonne idée même si j'ai trouvé les chapitres en eux-mêmes très longs. Le style de l'auteur est fluide mais il manque un peu de rythme dans l'ensemble.

 

Le titre du roman laisse supposer que Julia va être l'héroïne du roman et même si elle tient une place importante, elle n'a pas réussi à m'intéresser : son caractère et ses décisions m'ont laissé de marbre la majorité du temps, quand cela ne me paraissait pas totalement incongru dans le contexte. L'enfant dont on parle dans le résumé est beaucoup plus indispensable puisqu'il est le personnage clé de toute l'intrigue et, à mon sens, aurait mérité plus d'approfondissement.

Les personnages secondaires sont peu nombreux mais utiles au récit malgré quelques passages pas réellement indispensables.

 

L'intrigue de base m'a paru vraiment intéressante mais je n'ai pas aimé la façon dont l'auteur la développe. On s'attarde un peu trop sur Julia malheureusement, qui fait le yo-yo entre "j'y crois" et "j'y crois pas" tandis que les événements surnaturels sont minimisés.

Le suspense est également gaché par des indices et des passages qui en disent trop, trop vite. Finalement, le mystère ésotérique ne tient pas la route longtemps puisque l'on apprend rapidement qui est à l'origine des problèmes rencontrés par Julia dans la maison. Idem pour le parallèle entre Kate et l'autre enfant qui n'est pas vraiment exploité comme il devrait ou du moins comme je l'espérais.

Certaines révélations de la dernière partie n'ont rien de surprenant puisqu'elles sont prévisibles depuis un bon moment... Cependant, le dénouement est plutôt intéressant car il met en lumière des personnages secondaires auxquels on ne s'intéressait pas forcément, le récit étant centrée sur Julia. C'est peut-être le seul bon point qui ressort de cette lecture mais ça ne fait malheureusmeent pas tout. 

 

En bref, un roman d'horreur qui ne répond pas à mes attentes. Cette histoire de maison hantée était vraiment alléchante mais je n'ai pas retrouvé le suspense et le frisson promis... La faute à une "héroïne" qui prend trop de place, effaçant totalement le personnage central à toute l'intrigue ainsi qu'à des révélations qui arrivent trop vite dans le roman pour garder en haleine le lecteur jusqu'au bout.

 

Source: Externe

 

Ce roman me permet de participer au challenge Loto Littéraire, pour la boule n°33 : Titre éponyme

et au challenge Des gages ta PAL ! #11 pour les thèmes "Lecture pour un autre challenge" et "Plus de consonnes que de voyelles dans les noms et prénoms de l'auteur"

Source: Externe

 

Pour aller plus loin La bibliographie de l'auteur

Où trouver ce livre ?

 

D'autres avis sur

Source: Externe 

 

 

-----

 

horreur

Déceptions