Une enquête de Victor Dauterine, tome 3.

Source: Externe

 

En cet hiver 1791, la France est au bord du chaos. Depuis sa fuite à Varennes, Louis XVI est totalement discrédité. Royalistes et nouveaux députés se menacent, armes à la main et la tension est extrême. C'est dans ce contexte explosif qu'Anne-Louise Ferrières disparaît. La belle et mystérieuse fille d'aristocrates désargentés, encore célibataire à trente ans, n’a pas été vue depuis une semaine. Et une semaine, avec ce froid polaire... Plus personne ne s'attend à la retrouver en vie.
Enlèvement ? Suicide ? Fuite ? Étrangement, la question semble laisser sa famille de glace. Loin de dissuader le gendarme Victore Dauterive, cette indifférence hostile excite sa curiosité. Et il flaire chez les Ferrières des manigances qui débordent largement le cadre familial…

 

Frise

 

Cette série historique me plaît beaucoup et j'ai eu la chance de gagner ce troisième tome.

 

Si vous vous êtes intéressés à mes avis sur les deux premiers tomes, vous savez que j'apprécie beaucoup la plume de Jean-Christophe Portes : fluide tout en étant recherchée et travaillée, les détails historiques sont précis mais accessibles à tous. J'aime beaucoup le petit rappel sur le contexte en début de roman afin d'avoir toutes les clés nécessaires à la compréhension de l'equête qui va suivre.

 

Je suis un peu plus sceptique concernant l'évolution des personnages... Victor Dauterive me semble être devenu très hautain depuis la fin du second tome, ses priorités se centrant beaucoup plus sur lui-même. En effet, la plupart de ses choix et de ses comportements m'ont dérangé.

Néanmoins, ce retournement de situation a permis de mettre en avant Olympe de Gouges, la femme forte de cette série. Son rôle dans l'enquête principale est très important et son obstination à voir la femme s'émanciper me plaît beaucoup. Quant à Joseph, il a été peu présent mais ses réflexions sont intéressantes et justifiées.

 

Si le résumé me tentait bien, j'ai été assez surprise de voir que l'intrigue partait vers d'autres directions... En effet, la disparue de St Maur est le sujet principal sur les 100 premières pages puis l'on va très vite s'en détacher et Victor va être amené à enquêter sur tout autre chose. C'est d'ailleurs pour cela que son personnage ne m'a pas spécialement plu cette fois-ci : je n'ai pas compris son choix à ce moment-là de bâcler sa mission pour en préférer une autre, plus politique. Cela permet à l'auteur d'aborder le contexte social et de coller aux évènements de l'époque mais la coupure est trop abrupte pour moi.

Finalement, le derniers tiers revient sur ce point, notamment grâce à Olympe de Gouges et je suis d'autant plus frustrée que les thèmes abordés en rapport avec la fille Ferrières sont vraiment intéressants et engagés. Nous explorions le thème de l'homosexualité dans le tome précédent, j'aurai aimé que l'on reste sur cette voie qui montre que les "problèmes" actuels sont finalement vieux comme le monde.

Cependant, la partie qui m'a le moins intéressé permet à l'auteur d'intégrer un nouveau personnage, plus proche de Victor et qui aura sans doute son importance dans ses prochaines aventures.

 

En bref, un troisième tome en demi-teinte pour moi. Le choix de l'auteur de traiter deux intrigues aurait pu me plaire mais la scission entre les deux est trop radicale, les transitions manquent de fluidité. L'évolution des personnages est intéressante même si je ne suis pas forcément en accord avec ce que nous a livré Jean-Christophe Portes dans cette suite : je suis d'autant plus curieuse d'en savoir plus.

 

Source: Externe

 

Ce roman me permet de participer au challenge Lire en thème - Juin 2018 : Un livre qui fait partie d'une saga.

Source: Externe

et au challenge Loto Littéraire #1, pour la boule n°39 : Lire un tome impair.

 

Pour aller plus loin : La page Facebook de la série

 

Du même auteur, sur le blog :

L'affaire des corps sans tête

L'affaire de l'homme à l'escarpin

 

Les éditions City - Où trouver ce titre ?

 

Source: Externe

 

 

 

-----

 

romans_policiers

 

Litt