Source: Externe

 

Suite à l’horrible massacre de six adolescents, Johan, jeune Orshenois de 16 ans, se réveille dans un étrange tribunal dirigé d’une main de fer par Blind, monstrueux aveugle à la peau brûlée. 
Le voici à présent obligé de résoudre tous les mystères d’Orshenune fille aux cheveux bleus battue puis tuée, un tatou bipède géant meurtrier, un amoureux transi suivi par de sombres nuages… Johan parviendra-t-il à faire justice dans cette ville où la neige semble ne jamais s’arrêter ?

 

Frise

 

Je suis toujours curieuse de découvrir des nouveautés dans l'auto-édition.

 

Le récit est plutôt rythmé avec beaucoup de dialogues et une mise en place intéressante en différentes "périodes" délimitant bien les phases des enquêtes... au pluriel puisque Johan va avoir à résoudre trois intrigues différentes. Ce qui m'a gêné est le manque de lien entre ces histoires, même si les personnages et le décor sont les mêmes, les transitions sont quasi inexistantes. De plus, le vocabulaire utilisé est souvent vulgaire et peu adapté à certains des personnages.

 

En effet, si les personnages adolescents sont plutôt bien retranscrits malgré quelques clichés récalcitrants, ce sont les adultes qui m'ont le plus déconcertée, notamment Lou, le proviseur qui m'a fait l'impression d'être complétement dérangé... ce qui me laisse perplexe face à ses responsabilités de directeur de lycée. 

Blind, le pivot central de l'histoire est, quant à lui, très intéressant : mis en avant comme le moralisateur, il pose les régles du jeu, arbitre les jugements et exécute les peines. Cependant, il laisse également apercevoir certaines faiblesses qui mettent en avant de façon sous-jacente le côté subjectif de notre Justice qui se voudrait pourtant aveugle et impartiale.

 

Je pense que je n'étais clairement pas prête à plonger dans l'univers de Joseph Kochmann, univers décalé et totalement à part... me rappelant parfois les scènes loufoques de la série du Bourbon Kid. En effet, je pense que ce genre de style litérraire mêlant thriller, violence et imaginaire rocambolesque n'est pas accessible à tout le monde, le lecteur adhérera directement ou pas. La première partie est plutôt soft avec une intrigue plutôt basique d'un serial-killer mais l'auteur m'a perdu lors de l'apparition du tatou géant dans la deuxième partie. Malgré tout, j'ai décidé de m'accrocher et la suite s'avère finalement très riche, à la limite de la science-fiction. La troisième partie est plus courte et amène son lot de révélations surprenantes qui répondent plus ou moins aux questions que l'on accumule au fil des pages.

L'épilogue laisse place à une ambiance plus douce, plus poétique qui fait du bien après plus de 400 pages très rudes.

 

En bref, un roman à part destiné à un public averti. Entre violence (physique et verbale) et situations hautes en couleur, l'auteur s'en donne à coeur joie pour en mettre plein les yeux au lecteur... au risque de le perdre en chemin. J'ai cependant apprécié les messages subliminaux glissés ça et là concernant notre monde actuel : l'accentuation de certains problèmes dans le monde d'Orshen montre bien les incohérences de notre société.

 

Source: Externe

 

J'ai lu ce livre grâce à l'auteur et au site Simplement, que je remercie.

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

Où trouver ce livre ?

 

D'autres avis sur

Source: Externe 

 

 

-----

fantastique

thrillers