Ca ressemble à un jeu...

Béatrice Kaspari, tome 1.

Source: Externe

 

Un cadavre de femme gît dans un champ aux environs de Salzbourg, des coordonnées GPS tatouées aux pieds. Lorsque la police se rend à l'emplacement indiqué par celles-ci, elle découvre une boîte en plastique contenant une main d'homme. Ce sinistre butin est accompagné d'une énigme dont la résolution révélera de nouvelles coordonnées GPS. Débute alors pour la commissaire Beatrice Kaspary et son coéquipier Florin Wenninger une partie de géocaching macabre orchestrée avec maestria par un meurtrier qui les met au défi de le retrouver. La chasse aux trésors est ouverte…

 

Frise

 

Trouvé totalement par hasard dans une bourse aux livres, le résumé rassemblait tout ce qui me plaît.

 

La plume de Ursula Poznanski est agréable à lire. Les chapitres sont assez longs puisqu'ils correpondent chacun à une énigme mais aérés avec des sauts de ligne qui permettent de souffler entre deux scènes.

Les descriptions inhérentes à l'intrigue des alentours de Salzbourg sont bien menées sans tirer en longueur.

 

Les personnages sont attachants, notamment le duo principal Beatrice et Florin. Les caractéristiques de base sont assez clichés avec la femme flic au passé douloureux qui en bave avec son supérieur mysogyne. L'auteure arrive tout de même à apporter sa touche grâce à des remises en questions crédibles et totalement compréhensibles de l'héroïne en plein divorce, qui aimerait pouvoir s'occuper de ses enfants plus souvent.

Beaucoup de personnages secondaires se succèdent mais il est plutôt simple de s'y retrouver : les liens entre eux se tissant au fil de l'enquête.

 

L'intrigue m'a beaucoup plu : le geocaching est une activité qui a pris de l'ampleur depuis quelques années et qui me tente particulièrement. C'est également un sujet très original que je n'ai jamais croisé dans d'autres policiers... et pourtant, il y a matière à faire de très bonnes enquêtes comme le prouve l'auteure ici. En effet, elle pose ses indices grâce à des coordonnées GPS et des énigmes recherchées : je n'ai pas vérifié les calculs que le serial-killer propose aux autorités mais ils sont sans doute vrais et c'est d'autant plus remarquable d'avoir réussi le coup cinq fois sur ce récit !

Au delà de l'enquête, l'auteure aborde aussi des sujets lourds comme la culpabilité du survivant ainsi que les responsabilités et les difficultés d'une femme qui voudrait concilier travail et famille. L'éternel message sur le fait que les femmes ont toujours plus à prouver que les hommes dans certains métiers est également placé dans l'histoire.

Le suspense est présent tout au long de la lecture car les enquêteurs et le lecteur avancent pas à pas et doivent essuyer plusieurs échecs avant d'avoir une piste sérieuse. Piste qui s'avère d'ailleurs surprenante mais très bien pensée et maîtrisée. Je déplore juste un dénouement comme je ne les aime pas, avec un peu trop d'action invraisemblable qui dénote après plus de 300 pages où l'héroïne semblait vraiment justement décrite. Cette surenchère permet de tenir le lecteur en haleine jusqu'au dernier moment et d'expliquer en même temps tout le plan du coupable mais je préfère les fins plus softs.

 

En bref, un roman policier qui m'a agréablement surprise ! Le sujet original du geocaching couplé à un duo d'inspecteurs attachants et crédibles en font une lecture haletante. Malheureusement, mon aversion pour les fins hollywoodienne me fait tiquer lors du dénouement mais cela ne gâche en rien tout le travail de l'auteure.

 

Source: Externe

  

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteure Les autres tomes de la série

 

Où trouver ce titre ?

En poche chez Pocket sous le titre "ça ressemble à un jeu..."

 

D'autres avis sur 

Source: Externe

 

 

-----

romans_policiers