Source: Externe

  

1984. Des morceaux de corps humains sont découverts dans une rivière qui dévale vers la ville de FontmileOn finit par identifier deux victimes, deux femmes portées disparues depuis longtemps. La peur et l'incompréhension s'emparent des habitants, jusqu'à l'arrestation de Pierre Neyrat, un chirurgien à la retraite. Ce dernier connaissait une des victimes, l'amie intime de son fils. Il a les compétences pour démembrer ainsi les cadavres et un passé trouble. Mais surtout, il a été dénoncé par sa propre fille. 

 

 

Frise

 

La plume de Christian Carayon me plaît beaucoup ! C'est plutôt lent et contemplatif mais très fluide et très agréable, sans beaucoup d'action mais avec une ambiance toute particulière qui happe réellement le lecteur.

Ici, on découvre différents points de vue pour nous dévoiler la vie d'une famille qui semblait parfaite. Le fait que l'intrigue soit basée dans les années 1980 donne une nouvelle fois un petit côté rétro très plaisant.

 

Les personnages, majoritairement masculins, sont attachants pour certains, plus ambigus pour d'autres.

François est vraiment crédible dans le rôle de l'enfant qui voit l'image forte de son père s'effondrer du jour au lendemain. Ses doutes qui s'installent petit à petit montrent également la force de persuasion que d'autres peuvent exercer et l'influence qu'ils peuvent avoir sur nous sans que l'on s'en rende compte ni qu'on le veuille. 

J'aurais peut-être aimé avoir plus de passages du point de vue de la soeur même si l'on comprend tout de même pourquoi elle choisit de dénoncer son père, le côté psychologique de ce personnage avait l'air très intéressant et aurait mérité un roman à lui tout seul. Idem pour la mère de François, l'épouse qui reste très effacée.

 

L'intrigue à base d'un secret de famille a déjà tout pour me plaire ! Christian Carayon va encore plus loin en abordant la question des relations familiales et fraternelles plus précisément : cet amour inné et qui se veut indestructible mais que les aléas de la vie fait parfois éclater en morceaux. 

Le milieu rural est également bien décrit avec les fameux ragots qui circulent plus vite que la lumière et qui détruisent des réputations, des vies de famille et des vies tout court. La réputation est d'ailleurs un point important tout au long du roman puisque Pierre Neyrat est un ancien chirurgien renommé, tout comme sa fille et ce drame va bouleverser leurs vies sociales et professionnelles. Certains passages posent également la question du Bien et du Mal : la morale telle qu'on la connaît est-elle vraiment juste dans tous les cas de figure ? Doit-on sauver les êtres abjectes ? Toujours punir les actes répréhensibles ? Le contexte n'a-t-il pas un impact majeur sur le jugement ?

De nombreuses révélations arrivent au fur et à mesure des différents points de vue : certains détails sont mis au clair, d'autres s'assombrissent encore plus... La tension psychologique est vraiment très bien menée par l'auteur jusqu'au dénouement convaincant et cohérent. Les lecteurs de thriller confirmés verront peut-être la chose venir mais cela ne gâche en rien le travail remarquable sur l'ensemble du récit.

Le vrai point positif pour moi est que ce roman est inspiré de faits historiques tels que l'épuration dite "sauvage" après la Seconde Guerre Mondiale (lien Wiki) mais également d'un fait divers concernant les meurtres de plusieurs femmes en Belgique entre 1993 et 2001 (lien wiki de l'affaire du Dépeceur de Mons).

 

En bref, un roman noir où la tension psychologique est à son comble ! Entre amour filial et trahison, les doutes s'installent et la vision du Père est remise en question. Christian Carayon maîtrise parfaitement les différents sujets qu'il aborde, très intéressants et plutôt rarement traités, tout en mettant le lecteur face à sa propre morale.

 

Source: Externe

 

Pour aller plus loin La bibliographie de l'auteur

 

Du même auteur, sur le blog :

Un souffle, une ombre

 

Où trouver ce livre ?

 

D'autres avis sur

Source: Externe 

 

 

-----

romans_policiers

drame