coups de vent

 

Cet article me permet de vous parler des livres que j'ai lus mais auxquels je n'ai pas le temps de consacrer une chronique complète et détaillée comme d'habitude. Je vous présenterais donc ces œuvres en quelques mots...

 

 

L'île des absents de Caroline Eriksson

Source: Externe

 

Quelque part en Suède, Alex et sa fille Smilla se promènent sur un îlot situé au milieu du lac Cauchemar. Son épouse Greta les attend dans la barque amarrée au rivage. Mais la jeune femme s'endort et à son réveil, elle ne les trouve pas. De retour au village, elle décide de se rendre au commissariat. Pourtant, le policier prétend qu'elle n'est pas mariée et n'a jamais eu d'enfant.

 

En bref, un thriller psychologique qui n'a pas réussi à m'embarquer. L'auteure développe un personnage féminin perturbé qui laisse libre cours à ses pensées totalement désorganisées et il est compliqué de s'y retrouver. Le développement de l'intrigue laisse très vite place à des questions et des doutes prévisibles et déjà vus de nombreuses fois... J'ai fini par décrocher et lire sans vraiment m'intéresser à ce qui arrive à Alex malgré le fait qu'il y ait des pistes de réflexion très intéressantes sur les souvenirs et la sélection cognitive.

 

Thriller - Editions Presses de la Cité - 237 pages

 


 

Les orphelines d'Abbey Road de Audren

Tome 1 : Le diable vert

 

Source: Externe

L’orphelinat d’Abbey Road ne s’est pas toujours appelé ainsi. Son véritable nom, il vaut mieux ne pas le connaître. Il vaut mieux ne pas poser de questions, non plus, ni sur ce sujet ni sur aucun autre. Soeur Ethelred n’aime pas que les enfants posent des questions. Elle dit que Dieu apportera toutes les réponses. Ses réponses à elle, ce sont les punitions. Ce soir, comme chaque soir, les pensionnaires ont dit leur prière et soeur Ethelred a coupé l’électricité dans le dortoir. Mais Joy ne peut pas dormir. Elle pense au souterrain que son amie Margarita a découvert sous l’abbatiale. Qu’y a-t-il au bout de ces couloirs qui sentent le soufre ? Pourquoi Prudence ne parle-t-elle plus depuis qu’elle les a visités seule ? De quoi a-t-elle si peur ? D’où vient cette étrange brûlure sur son bras ? Que cache le mince sourire de Lady Bartropp, la bienfaitrice de l’orphelinat ? Et pourquoi la petite Ginger chante-t-elle sans cesse une chanson en latin sans même s’en apercevoir ? Les réponses sont peut-être là, tout près, dans un autre monde. 

 

En bref, une lecture jeunesse agréable et rapide à lire mais qui me laisse sur ma faim. Les deux premiers tiers sont très plaisants car l’on découvre la vie des orphelines, très attachantes mais ensuite, l’auteure choisit de verser dans le fantastique et là, ce n’est clairement pas assez développé : le dénouement arrive comme un cheveu sur la soupe et même si l’intrigue se poursuit dans les tomes suivants, pour moi, c’est trop rapide. L'estampille jeunesse ne veut pas dire facilité, les plus jeunes ont également le droit à une intrigue de qualité.

 

Littérature Jeunesse - Editions L'école des Loisirs - 281 pages

 


 

Le rêve des ombres de François Avisse

Clara Villiers, tome 2.

 

1349. La peste noire fait des ravages en Europe. Six parchemins sont transcrits dans l’urgence sur la demande d’un médecin français. Ils devront être dispersés aux confins des terres parfois inconnues afin d’éviter l’extinction de l’humanité...Source: ExterneDe nos jours. Damaris, une magnifique jeune Kényane, se trouve attirée vers les ruines de l’antique cité de Gedi. Là, au milieu des pierres mangées par la forêt, elle rencontrera ce que la Terre a engendré de plus sombre... 
Dans les grottes de Leang Leang en Indonésie, Lachlan recherche la toute première peinture rupestre. Ce qu’il découvrira ira bien au-delà de ses espérances et de ses pires cauchemars…
Zakaria, 12 ans, est injustement condamné à être enfermé dans une prison turque. Subissant d’atroces sévices d’un surveillant sadique, il trouvera un bien étrange allié dissimulé dans les sous-sols des cachots…

 

En bref, une suite qui revient en fait sur les origines du Mal découvert par Clara et ses coéquipiers lors du premier tome. J'ai bien aimé en savoir plus sur le pourquoi du comment mais les nombreux changements de points de vue ainsi que les différents voyages géographiques et temporels n'ont pas réussi à me faire plonger dans le récit comme cela avait été le cas pour L'arracheur d'ombres. Je regrette également que certains points restés flous précédemment ne soient pas plus évoqués ici mais le troisième opus y répondra peut-être... Cependant, la plume de l'auteur est toujours très agréable et prenante.

 

Thriller - Auto-édition - 359 pages

 


 

Le programmeur de Marguerite Blanchard

 

Un étudiant a créé un jeu en ligne. Dans lequel les quatre filles les plus populaires de son lycée « Chery Hill » sont les personnages principaux. Veronica, Cassie, Tamara et Emma se voient alors confier des missions l'une après l'autre par celui qui se fait appeler « le programmeur ».Source: ExterneSi elles réussissent la mission qui leur est confiée tant mieux, sinon leurs secrets seront divulgués.
Si au début, les règles sont ainsi, le programmeur va très vite les changer et les faire jouer l'une contre l'autre. Les filles voient alors leurs secrets divulgués un à un et la tension au sein du groupe populaire devient palpable à travers tout le lycée...
Qui se cache derrière le programmeur ? Pourquoi en a–t–il après eux ? Comment se débarrasser de lui et de son jeu ? Tant de questions auxquelles les filles vont essayer de répondre…

 

En bref, une idée de base très intéressante qui pourra convaincre les fans de Gossip Girl. J'aurai aimé découvrir l'identité du programmeur et ses motivations car le côté informatique m'a bien plu. Cependant, j'ai préféré abandonner ma lecture à plus de la moitié pour échapper à une panne de lecture... En effet, le style de l'auteure est très fluide mais il y a beaucoup d'erreurs de syntaxe et de grammaire qui rendent l'ensemble compliqué à lire.

Quelques exemples sur la première dizaine de pages qui demanderaient seulement une relecture et un petit travail de correction : "Elle poussa les deux portes de peinture bleue pour les ouvrir grandes et [...]" - "[...], les populaires comptaient s'amuser de plein fouet." - "Il se faisait souvent recaler malgré qu'il soit très beau mais son caractère lui jouait préjudice auprès de la gente féminine." - etc. 

 

Littérature jeunesse - Auto-édition - 337 pages

 

 

 

 -----

coup_de_vent_couv