Source: Externe

  

Denis Florin est un jeune notaire célibataire, poète et un peu lunatique. Il vit en Normandie dans un manoir avec sa grand-mère Colette – adorable mais folle. Ce qu’il préfère faire dans la vie : reconstituer la bataille de Marignan en figurines, et qu’on le laisse tranquille.
Un jour de janvier, alors qu’il rentre chez lui, il découvre horrifié une tête décapitée sur un piquet dans le jardin du manoir. À la place des yeux et des dents, des pièces d’or. Paniqué, il se terre chez lui, et constate que sa grand-mère adorée a disparu. La presse s’empare de l’affaire et il devient le suspect numéro un. Nadget, une journaliste télé qui jure comme un charretier, convaincue de son innocence, va alors tenter de l’aider à se sortir de ce pétrin. 

 

Frise

  

Jean-Christophe Portes me surprenait déjà dans sa série historique où il réussissait à rendre la Révolution française accessible à tous grâce à une plume fluide et agréable. Ici, on le retrouve dans un style complètement différent, contemporain et beaucoup plus léger : il s'amuse avec les mots et les personnages, les lieux communs du polar et la technologie que nous offre le XIXème siècle.

 

Les deux personnages principaux, Denis et Nadget, sont très intéressants à suivre et attachants. On les découvre au fil des pages, de plus en plus téméraire pour l'un, plus fragile pour l'autre. Le duo fonctionne bien même si l'évolution est plutôt prévisible.

Les personnages secondaires sont, eux, très caricaturaux. Je pense que cela est maîtrisé et totalement voulu par l'auteur mais j'étais habituée à des portraits beaucoup plus nuancés : la comparaison n'est pas forcément une bonne idée mais est inévitable.

Je suis également assez surprise que Colette, la fameuse grand-mère fantasque soit aussi peu présente dans le roman. Elle est mise en avant dans le résumé, très souvent citée dans le récit mais n'apparaît que dans le dernier tiers de l'histoire. Elle semble si originale que l'on en voudrait plus !

Chassez le naturel, il revient au galop ! Et oui, même en nous promettant un roman policier contemporain, l'auteur ne peut s'empêcher de nous offrir sa vision d'un évènement historique capital : cette fois-ci, la conquête de l'empire aztèque par les Espagnols en 1520. Encore une période méconnue par moi et qui semble très intéressante lorsqu'elle est racontée par Jean-Christophe Portes. L'intrigue est donc liée à cette période historique qui nous est rapidement expliquée dans quelques chapitres disséminés au fil des pages mais s'avère également receler d'autres secrets, plus centrés sur l'histoire contemporaine française.
Le suspense et le rythme sont présents du début à la fin, happant le lecteur dès les premières pages. L'intrigue est assez complexe, notamment à partir du moment où le duo principal arrive en Espagne mais l'ensemble reste cohérent. Le dénouement met en lumière les dernières questions qu'il restait et nous livre également encore quelques révélations surprenantes. 
 

En bref, Jean-Christophe Portes ose s'éloigner radicalement de son héros phare pour nous offrir un roman policier contemporain. Il change d'époque, de ton qui devient presque loufoque mais garde sa plume entraînante et sa passion pour les événements historiques majeurs mondiaux. Un pari réussi qui montre que le talent remporte tous les défis !

 

Source: Externe

 

J'ai lu ce roman grâce à l'auteur que je remercie de me faire confiance à chaque nouvelle sortie.

 

Pour aller plus loin :  La bibliographie de l'auteur

 

Du même auteur, sur le blog

Victor Dauterive, tome 1 : L'affaire des corps sans tête

Tome 2 : L'affaire de l'homme à l'escarpin

Tome 3 : La disparue de St-Maur

Tome 4 : L'espion des Tuileries

 

Où trouver ce livre ?

 

D'autres avis sur

Source: Externe 

 

 

-----

romans_policiers