Source: Externe

  

Dressé sur un sommet aride et glacé, un homme à la haute stature s’apprête pour la cérémonie du sacrifice. Très loin au-dessous de lui, le village entier retient son souffle en le contemplant.

À des kilomètres de là, partie pour trois jours de trek intense, Lou contemple les silhouettes qui marchent devant elle, ployées par l’effort. Leur cordée a l’air si fragile dans ce paysage vertigineux. On dirait six fourmis blanches… Lou l’ignore encore, mais dès demain ils ne seront plus que cinq. Égarés dans une effroyable tempête, terrifiés par la mort de leur compagnon, c’est pour leur propre survie qu’ils vont devoir lutter.

 

Frise

  

J'ai tout de suite été embarquée dans ce roman grâce à la plume fluide de l'auteure. Et je retrouve cette ambiance assez malsaine ainsi qu'une retranscription des sentiments maîtrisée que j'avais déjà beaucoup apprécié dans ma lecture de Un vent de cendres.

Malheureusement, je suis un peu plus mitigée sur la construction du récit et l'alternance des deux points de vue de Mathias et Lou... Surtout concernant celui de Lou en vérité, qui ne m'a pas emballé du tout.


Si les chapitres de Mathias ont vraiment été un coup de cœur grâce à une personnalité torturée et la découverte d'une vocation perturbante, ceux de Lou m'ont effectivement amené à la limite de l'ennui. Cet homme semble arriver à un tournant de sa vie où son rôle de sacrificateur ne lui apporte plus rien et où il se rend compte qu'en réalité, il n'apporte rien à personne si ce n'est la continuité d'une croyance ancestrale à une toute-puissance quelconque.

Je n'ai pas réussi à m'attacher à la jeune femme ni au reste du groupe, leurs préoccupations ne m'ont pas atteinte, leurs mésaventures ne m'ont pas touchée. J'ai même trouvé que ces parties cassaient complètement le rythme de l'histoire malgré le fait que ce soit finalement eux qui apportent le suspense à ce thriller.



L'intrigue reste assez floue tout au long du roman même si l'on se doute qu'un lien existe entre Mathias et Lou. C'est sans doute cette curiosité qui m'a poussé à continuer malgré l'absence totale d'intérêt pour la moitié du récit. 

Et c'est là que l'auteure montre son talent, car j'ai tout de même été surprise de la révélation du dernier tiers alors qu'elle était pourtant assez évidente lorsqu'on l'on repense à l'ensemble de l'intrigue. Le dénouement est plus entraînant, plus rapide et porte le lecteur jusqu'à la scène finale au décor magistral. 

Le dernier chapitre, tel un épilogue, conclut ce thriller d'une manière étrange : à l'image de la personnalité de Mathias. Je ne m'attendais pas à cette fin-là, mais elle me paraît satisfaisante et cohérente avec l'atmosphère générale de cette lecture.

En bref, un thriller déroutant pour moi car si j'ai apprécié l'ambiance très particulière des chapitres concernant Matthias, je suis restée assez insensible aux chapitres de l'expédition en montagne. Certains passages sont vraiment dérangeants, notamment dans le premier tiers mais ce sont principalement eux qui ont attisé mon intérêt jusqu'aux révélations finales, classiques dans leur effet de surprise mais efficaces.

 

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteure

 

Du même auteur, sur le blog

Un vent de cendres

 

Où trouver ce livre ?

 

D'autres avis sur

Source: Externe 

 

 

-----

thrillers