Source: Externe

  

Alors que Monsieur Concerto tente de découvrir les raisons qui l’ont conduit dans une chambre d’isolement, Charles se cloître de son plein gré. Clara, que son amie Françoise recherche depuis plusieurs semaines, se réveille un matin étendue sur le sol d’une cellule obscure et infestée d’insectes.
Ils ne se connaissent pas et pourtant, ils portent le même tatouage sur le bras…

 

Frise

  

Les chapitres courts ainsi qu'une alternance de points de vue sont toujours un gros succès pour moi : cela permet d'avoir l'impression d'avancer dans la lecture et l'intrigue, tout en évitant les longueurs qui peuvent plomber le récit.

Salvatore Minni réussit à happer le lecteur dès les premières pages grâce à des situations percutantes qui amènent un suspense immédiat.


De nombreux personnages sont impliqués dans cette intrigue, mais il est très facile de s'y retrouver, car chaque point de vue est bien ancré dans une histoire à part : monsieur Concerto interné dans un établissement psychiatrique, Charles et sa femme dissimulés dans une cave ou encore Clara dans sa cellule insalubre. Les protagonistes sont compartimentés de façon à ce que le lecteur soit capable de se remettre dans l'intrigue à chaque début de chapitre.

Néanmoins, tous n'ont pas le même intérêt selon moi. J'ai tout de suite été intrigué par Charles qui doit se cacher du gouvernement et des forces de police, c'est d'ailleurs lui qui m'a donné envie d'en savoir plus. 


Dès le départ, l'esprit du lecteur est obnubilé par le lien que peuvent avoir tous ces personnages : si l'auteur les a rassemblés dans un roman, c'est qu'il y a forcément une relation particulière entre eux. Et pourtant, le mystère ne sera dévoilé que très tard dans l'intrigue, nous laissant la possibilité d'imaginer mille et une explications. C'est d'ailleurs pour cela que je n'ose pas trop en dire, de peur de dévoiler tout ce qui fait ce thriller psychologique.

Et si le dénouement met en lumière tous les détails que le lecteur aura occulté involontairement lors de sa lecture, s'il montre le brio de l'auteur, je reste sur ma faim concernant certains de ses choix. Je reviens sur le cas de Charles, ce sexagénaire qui doit se cacher pour ne pas être livré à la police et être euthanasié, car il a atteint l'âge limite décrété par le nouveau gouvernement : c'est une situation surprenante, digne d'un roman de science-fiction et malheureusement, il me manque un éclaircissement concret sur ce point-là.

En bref, si je ne peux pas remettre en question le côté addictif de la plume de Salvatore Minni ainsi que son talent à construire une intrigue, je ressors quand même plutôt frustrée de cette lecture. Certains détails concernant l'un des personnages m'ont tout de suite intrigué lors de ma découverte de ce roman mais je n'ai pas eu les explications que j'attendais et qui sortent complètement du cadre du thriller.

 

Source: Externe

 

Ce roman fait partie de la sélection "Littérature noire" du Prix des Auteurs Inconnus.

 Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

Où trouver ce livre ?

 

D'autres avis sur

Source: Externe 

 

 

-----

thrillers