Tome 1 : Le grand éveil.

 

Source: Externe

 

"Lilas fuit pour sa survie. Son poursuivant sur ses talons, elle se faufile entre racines et fourrés. Lorsqu'il gagne du terrain, elle en appelle à cette nature dont elle se sent si proche, afin qu'elle lui vienne en aide. Étrangement, l'individu n'est que très peu gêné par la végétation qui se dresse alors sur son passage. Au sortir du bois, à bout de souffle, la jeune femme contourne une cuvette herbeuse où le sol s'est affaissé. Sans parvenir à se l'expliquer, elle sait que la colline surplombe une faille vertigineuse dans la roche. Elle s'avance jusqu'au fond du trou. La créature avance elle aussi. Comme le dernier souhait d'une condamnée, Lilas visualise le fond de la cuvette qui s'effondre sous le poids de son agresseur.
Et le sol avale la bête."

 

Frise

 

L'auteure m'a gentiment contacté pour découvrir son premier tome, estampillé "young adult" par la maison d'édition, mais qu'elle destine aux 13-99 ans. 

Sa plume est très agréable et ses descriptions nombreuses, mais très intéressantes pour découvrir l'univers qu'elle nous propose. Quelques petits détails me dérangent tout de même, ce qui ne me permettra pas de le conseiller aux plus jeunes. En effet, son récit est découpé en gros chapitres, peu aérés et au contenu assez dense. De même, je trouve que les transitions entre le point de vue de Lilas et celui du personnage masculin qui arrive en milieu de roman ne sont pas très fluides.


Le groupe de personnages est très attachant, on ne peut pas le nier malgré l'héroïne qui garde néanmoins un caractère et un comportement communs aux nombreux récits de fantasy de ce type tandis que les personnages secondaires m'ont semblé beaucoup plus nuancés, moins manichéens.

Le mélange des genres et espèces est une très bonne idée. J'ai adoré suivre Jaz, le petit frère à l'évolution impressionnante et au rôle prépondérant ainsi que Flynn, le chat qui parle.

Les deux personnages masculins que l'on découvre plus tard dans le récit sont, à mon sens, mis en retrait dans ce premier tome. J'espère que la suite les mettra plus en avant, car j'aime déjà beaucoup ce duo qui déborde de testostérone.


Je ne vais pas revenir ici sur mon gros problème avec les premiers tomes de saga fantasy où la jeune fille lambda se retrouve subitement au cœur d'une intrigue qui la dépasse totalement... Sara Schneider s'inspire de ce départ cliché pour nous dévoiler ensuite une histoire beaucoup plus riche et aux multiples mystères : pouvoirs magiques, animaux télépathes, etc.

J'en profite pour souligner également un rapport à la nature rare dans ce genre de littérature mais qui fait passer un message fort tout en douceur en montrant que notre environnement est vital et qu'il peut être un allié quand on sait le respecter.


De plus, je trouve que la mythologie est plutôt originale grâce à une rivalité très ancienne qui va ressurgir et des petits passages centrés sur Orga, l'entité maléfique. Idem pour la prophétie qui nous est apportée sous forme de ballade chantée par un troubadour et qui nous permet de comprendre qu'il nous reste encore beaucoup à découvrir !

La quête des personnages s'annonce épique et pleine de surprises grâce à un cliffhanger des plus frustrants. Heureusement que Sara Schneider nous promet la sortie du second tome en septembre, soit seulement six mois après le premier.

 

En bref, un premier tome de fantasy intéressant et plutôt prometteur. Je reste sceptique sur la cible promise des "13-99 ans" car, selon moi, le récit reste lourd pour les plus jeunes. Cependant, le groupe de personnages humains et non-humains est attachant et l'intrigue prenante malgré ces petits défauts de mise en page. Sara Schneider sait appâter son lectorat grâce à de nombreux rebondissements et une entrée en matière qui nous laisse sur notre faim.

 

Source: Externe

 

J'ai lu ce livre grâce au site Simplement et à l'auteure que je remercie.

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : Tome 2 prévu pour septembre 2019.

 

Où trouver ce titre ?

 

D'autres avis sur 

Source: Externe

 

 

-----

fantasy