Joseph Laflamme, tome 1.

 

Source: Externe

 

Montréal, août 1891.

Par un matin de canicule, on découvre le corps horriblement mutilé d'une prostituée dans une rue du Red Light. Ce meurtre est le premier d'une série comme jamais Montréal n'en a connu et qui ressemble à s'y méprendre aux assassinats commis par Jack l'Éventreur à Londres en 1888. Pourtant, étrangement, ni la police ni la presse ne s'y intéressent. Seul Joseph Laflamme, journaliste du quotidien Le Canadien en mal de travail, fouille l'affaire malgré l'opposition des autorités et des mystérieux francs-maçons. 

 

Frise

 

La plume de Hervé Gagnon est très agréable à lire, ce qui n'est pas négligeable lorsque l'on se plonge dans un roman historique où le contexte historique nous est peu connu. 

Ici, les descriptions des lieux sont peu nombreuses, ce qui plaira sans doute à de nombreux lecteurs, mais j'ai été assez déçue de ne pas pouvoir découvrir réellement le Montréal de la fin du XIXe siècle. Nous découvrons le nom des rues, mais il me manque un petit quelque chose pour vraiment me sentir en 1891, avec les personnages. Néanmoins, l'ambiance et les conditions de vie de l'époque sont, elles, bien retranscrites avec la très forte influence française que l'on connaît encore aujourd'hui.


Le duo Joseph Laflamme et sa sœur Emma est très attachant. Le choix de mettre en avant une fratrie est assez original, d'autant plus qu'à l'époque, une femme célibataire qui vit avec son frère est assez atypique. Je suis curieuse d'en apprendre plus sur la jeune femme qui semble avoir des positions bien établies et qui a un énorme potentiel selon moi, même si elle reste assez discrète dans ce premier tome.

Les personnages secondaires sont également bien développés, non-manichéens et bien intégrés dans l'intrigue. 


Je suis assez friande des romans qui reprennent le mythe de Jack l'Éventreur, l'un des plus grands et premiers tueurs en série qui marque encore tous les esprits plus de 120 ans après ses crimes. J'ai également apprécié que Hervé Gagnon essaye d'apporter une touche d'originalité à son histoire en délocalisant l'intrigue de l'Angleterre au Canada. 

La franc-maçonnerie a également une part importante dans l'enquête et il est intéressant d'en apprendre plus grâce à des parties théoriques très bien expliquées par l'auteur, sans que cela nuise à la fluidité de la lecture.

Le suspense est bien présent tout au long du roman, le lecteur tâtonnant avec Joseph et découvrant les indices au fur et à mesure. L'action ne démarre cependant qu'en deuxième partie.

Le final est assez surprenant, des personnages qui semblaient anecdotiques vont s'avérer avoir une importance capitale. L'épilogue permet d'établir un fil rouge avec les personnages récurrents, mais également de laisser en suspens quelques questions concernant l'intrigue de ce tome afin que Jack l'Éventreur reste toujours aussi mystérieux et insaisissable.

 

En bref, un roman policier historique bien mené et prenant. Je regrette que Montréal n'ait pas eu plus de place dans l'histoire mais le contexte est tout de même respecté. L'intrigue de ce premier tome reprend un des grands mythes de l'histoire policière mais Hervé Gagnon arrive à lui apporter sa touche personnelle. Une série qui mérite d'être suivie pour découvrir plus en profondeur le duo Joseph et Emma Laflamme.

 

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur - Les autres tomes de la série (6 publiés à ce jour - 2 tomes ré-édités chez 10/18)

 

Où trouver ce titre ?

 

D'autres avis sur 

Source: Externe

 

 

-----

romans_policiers

Litt