Tome 1 : Les enchantements d'Ambremer.

 

Source: Externe

 

Paris, 1909. La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes... et une ligne de métro relie la ville à l'OutreMonde, le pays des fées, et à sa capitale Ambremer. Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du Cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d'enquêter sur un trafic d'objets enchantés, il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. L'affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers: un puissant sorcier, d'immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l'association forcée avec Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien...

 

Frise

 

J'ai toujours une certaine appréhension en commençant un roman de fantasy, car je sais que l'auteur peut vite me perdre s'il a une plume trop descriptive ou trop "scolaire" pour arriver à m'emporter dans son univers.
Pierre Pevel sait tout de suite nous mettre dans l'ambiance grâce à un avant-propos sur le Paris fantastique qu'il a créé tout en gardant un pied dans la réalité du début du XXe siècle. Il n'hésite pas à s'immiscer lui-même dans son récit, en nous demandant notre avis sous forme de petits apartés : cela permet d'amener un certain humour plutôt ironique qui démystifie la fantasy pure et dure et met à l'aise le lecteur.


Les personnages sont assez nombreux et voyagent entre Paris et l'Outremonde, mêlant la magie à la mondanité des années 1900.

J'ai apprécié les personnages principaux, car ils ont tous une personnalité haute en couleur et dynamique qui amène des dialogues et des situations divertissantes. Cependant, j'ai eu du mal à m'y attacher et n'ai pas réussi à réellement m'y intéresser ou m'y identifier tellement le décalage d'époque et d'univers sont grands. Cela ne m'a tout de même pas empêché de suivre leurs péripéties, mais pourra peut-être gêner certains lecteurs.



L'univers de ce Paris des merveilles est tellement foisonnant qu'une enquête aurait pu sembler superflue. Néanmoins, Pierre Pevel réussit à combiner les deux grâce à une intrigue qui colle parfaitement à l'ambiance du roman.

L'enquête est donc intéressante et bien menée. Le dénouement est clair en fin de tome, cela m'a même étonné que ce premier tome puisse finalement se suffire à lui-même puisque l'on m'avait annoncé une trilogie. En effet, après avoir fouillé un peu et pris conseil chez certaines copinautes, chaque tome est indépendant du point de vue de l'enquête, mais ils gardent tous le fil rouge de la relation entre les personnages principaux et de l'évolution de Paris à la Belle Époque.

Je suis plutôt curieuse de lire la suite de cette trilogie, notamment pour retrouver cet univers si original et pourtant si historiquement bien décrit.



En bref, un premier tome de fantasy qui pose les bases d'un Paris alternatif du début du XXème siècle. Pierre Pevel réussit avec talent à nous embarquer avec lui dans cet univers si riche. L'enquête n'est pas franchement indispensable mais a le mérite d'insuffler un peu de rythme et de suspense à l'ensemble tout en nous faisant découvrir des personnages intéressants. Une bonne lecture qui me restera plus en mémoire pour l'ambiance globale que pour le contenu en lui-même.

 

Source: Externe

 

Pierre Pevel était l'auteur du mois d'Octobre 2019.

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur Les autres tomes de la trilogie (terminée)

 

Où trouver ce titre ?

 

D'autres avis sur 

Source: Externe

 

 

-----

fantasy