Livres - 200 pages

 

 

đź“š Sobibör de Jean Molla - Ă‰ditions Gallimard, collection Scripto (189 pages)

 đź”µđź”µđź”µđź”µđź”µ

 

En bref, un roman jeunesse mĂŞlant anorexie et Seconde Guerre mondiale. A priori, les deux thèmes n'ont pas grand-chose Ă  voir, mais finalement, l'auteur rĂ©ussit Ă  crĂ©er des parallèles et, surtout, Ă  aborder la transmission filiale et les secrets de famille avec brio et avec des points de vue assez originaux. Attention, certains passages sont assez explicites, que ce soit sur la maladie ou sur les conditions de vie dans les camps de concentration, mais le roman reste accessible aux ados prĂ©venus Ă  l'avance.

  

â–Şâ–Ş

  

đź“š Est-ce ainsi que les femmes meurent ? de Didier Decoin - Ă‰ditions Le Livre de Poche (186 pages)

 đź”µđź”µđź”µđź”µđź”µ

 

En bref, un true crime saisissant qui montre la lâchetĂ© de la nature humaine. Didier Decoin nous livre, Ă  sa façon, l'histoire de "Kitty", jeune femme assassinĂ©e en pleine rue, sous les fenĂŞtres de dizaines d'individus, de voisins... Ă€ travers le tĂ©moignage (fictif ?) de voisins absents cette nuit-lĂ , on retrace le meurtre de Kitty, mais aussi le procès du coupable, tueur en sĂ©rie qui n'en Ă©tait pas Ă  son d'essai. 

 

â–Şâ–Ş

 

đź“š Un cri silencieux de AmĂ©lie LamiĂ©e - Ă‰ditions Fleur Sauvage (190 pages)

 đź”µđź”µđź”µâšŞâšŞ

 

En bref, un roman qui ne m'aura pas totalement convaincue malgrĂ© les thèmes abordĂ©s. L'auteure nous propose un rĂ©cit Ă  double temporalitĂ© sur fond de relations père/fille et de familles dysfonctionnelles : malheureusement, il m'a manquĂ© beaucoup de crĂ©dibilitĂ© dans cette histoire... MĂŞme si j'ai l'impression qu'il y a une grosse part d'autobiographie, je n'ai pas rĂ©ussi Ă  m'attacher Ă  l'hĂ©roĂŻne principale qui a un rĂ©cit glaçant d'une petite fille sous les yeux, mais qui n'est absolument pas choquĂ©e de ce qu'elle lit. C'est malsain du dĂ©but Ă  la fin, qui ne rĂ©pond malheureusement pas Ă  toutes les questions.