Roman policier.

Exemplaire publié en 2011,

aux éditions Michel Lafon.

428 pages.

Dany et Joanne Lindstrom essaient en vain d'avoir un enfant, et ces échecs répétés rejaillissent sur leur couple. Espérant raviver la magie des premiers jours de leur amour, ils partent camper sur la côte ouest, dans la chaîne des Cascades.
Mais l'escapade romantique tourne au cauchemar. Dany disparaît dans des circonstances mystérieuses et Joanne se retrouve livrée à elle-même, perdue dans une nature hostile. Son seul espoir réside dans un autre randonneur, qui lui propose de la guider jusqu'à la ville la plus proche. Il semble bien connaître la forêt et ses dangers. La jeune femme n'a pas le choix : pour survivre, elle doit lui faire confiance...

Source: Externe

 

Depuis bien trop longtemps dans ma PAL, je l'ai enfin sorti... quelques jours avant d'apprendre le décès de l'auteur : triste coïncidence.

 

Le style de l'auteur est très fluide. Après un roman un peu compliqué sur le plan narratif, c'est un bonheur de replonger dans une histoire qui se lit toute seule.

Les chapitres sont assez longs mais l'écriture de A. Rule est tellement entraînante qu'on ne s'en rend même pas compte.

 

Le lecteur va découvrir quatre personnages principaux même si l'histoire va se recentrer essentiellement sur Joanne et Duane, son ravisseur.

Mon personnage préféré est sans aucun doute Sam. Il n'aura un rôle qu'en fin de roman mais sa personnalité et ses péripéties m'ont touché et c'est pour moi le plus intéressant à suivre.

Duane est très bien développé mais il n'y a que très peu de passages où l'on suit son point de vue : l'auteur nous explique comment il en est arrivé là mais on ne connaît pas son raisonnement sur l'instant présent.

Joanne ne m'a pas du tout intéressé... Dommage pour le personnage qui va être le centre de l'attention pendant 400 pages ! J'ai trouvé qu'elle abandonnait trop vite son mari et son syndrome de Stockholm est beaucoup trop rapide à mon goût. Je peux comprendre qu'à un certain point, le cerveau déconnecte et laisse le corps diriger mais à peine «kidnappée», elle est déjà complètement soumise.

 

L'intrigue de l'enlèvement est intéressante mais trop vite expédiée.

En sachant que le prologue sur la mère de Duane s'étale sur 50 pages et que la virée dans les bois ne commence qu'à la page 150, il ne reste que 250 pages à l'auteur pour étoffer son histoire... et ce n'est pas assez.

Le dénouement est prévisible dès le départ.

 

 

En bref, le début est beaucoup trop lent et certains passages trop développés par rapport à l'intrigue principale. Il est intéressant de voir le chemin parcouru par les personnages jusqu'au jour du drame mais l'auteur aurait pu faire plus court pour amener un peu plus de suspense et de profondeur à l'histoire.

 

 

Cette lecture me permet de participer au challenge gourmand, le thé : «Tu ne le croiras pas, je n'ai rien bu de plus fort que du thé depuis quatre ans.»

Source: Externe

 

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

Du même auteur, sur le blog

Un coeur trop lourd

 

Site de l'auteur Site des éditions Michel Lafon

 

 

 

Source: Externe

 

 

 

romans_policiers