coups de vent 

Cet article me permet de vous parler des livres que j'ai lus mais auxquels je n'ai pas le temps de consacrer une chronique complète et détaillée comme d'habitude. Je vous présenterais donc ces œuvres en quelques mots... 

 

Peter Pan de J. M. Barrie 

Peter Pan enlève Wendy et ses frères. Il les conduit au Pays Imaginaire où il règne en maître sur les enfants abandonnés. La lutte contre le Capitaine Crochet est sans merci. La jalousie de la fée Clochette est sans pitié pour Wendy... Et le dévouement de Wendy pour les enfants sans mère est sans limite.

Source: Externe

 

Challenge gourmand, thé : «- D'abord prendre le thé, s'empressa de répondre Wendy, et Michael lui serra la main avec reconnaissance.»

 

Je connaissais bien évidemment la version Disney de ce conte ainsi que la version proposée par les réalisateurs de la série Once Upon A Time, version qui m'avait beaucoup intriguée puisque Peter Pan est perçue comme un être méchant et manipulateur.

Et c'est cette personnalité plutôt malsaine que l'on retrouve dans le conte original de J. Barrie. J'ai beaucoup aimé voir le côté maléfique de cet éternel enfant et du coup, je comprends mieux le Peter Pan de la série.

Le seul petit bémol, qui a malheureusement coûté à la fluidité de ma lecture, c'est le style de l'auteur. Je n'aime pas vraiment lorsque l'auteur s'adresse directement au lecteur mais en plus, ici, certaines digressions sont assez floues et j'avoue ne pas avoir compris certains passages...

 

 


 

 

Comment je suis resté inconnu de Jean-Fabien

Jean-Fabien possède la panoplie complète pour être heureux : un boulot épanouissant avec une chaise à roulettes, une clef de douze, un pull en laine sans trou et un anonymat confortable. Il a même plusieurs femmes à ses pieds – ou pas loin – et un ami fidèle et proche (en tout cas plus proche du boulet que du canon, lui). Et pourtant, ça le démange, il faut que ça bouge. Ou alors, il est allergique à la laine. Mettre fin à son célibat serait une sorte de mouvement, se dit-il. Se faire publier aussi, s’ajoute-t-il (car il est fort en addition). C’est qu’il se pose beaucoup de questions mais obtient peu de réponse. Un héros moderne, en somme (même si là, il ne s’agit plus d’addition). L’amour et l’écriture sont les deux mamelles des nouvelles aventures de Jean-Fabien, loser sympathique en roue libre, qui revisite le thème du nègre littéraire à travers ce troisième ouvrage où l’on croisera des blondes, des rousses, pas beaucoup de lave-linges à hublot, mais quand même un détective privé et quelques vampires égarés.

 

Source: Externe

 

Challenge gourmand, thé : «J'attends Laura qui m'a promis une tasse de thé dont je lui dirais des nouvelles.»

 

Suite du Journal d'un écrivain sans succès.

J'avais déjà bien accroché à l'humour de l'auteur dans son premier roman. Cette suite est encore meilleure à mon sens car plus mature, à l'écriture plus soignée et à l'intrigue plus développée.

Le narrateur est toujours plus ou moins paumé dans sa vie mais ses réactions et ses pensées m'ont semblé plus réfléchies dans l'ensemble.

Le dénouement est plutôt mignon et annonce un troisième épisode.

 

 


 

 

La reine solitaire de R. Hobb

SPOILERS !

Voici donc la fin de la route pour Fitz Chevalerie, et tous les chemins de sa vie semblent aboutir au même endroit : dans cette région désolée au-delà du Royaume des montagnes où vivaient les Anciens, dont le retour devrait sauver les Six Duchés.
Mais si Vérité, le roi légitime, fils de Subtil Loinvoyant, espère le soutien des anciens pour sauver son royaume de la terrible vengeance outrilienne, son frère, Royal, l'usurpateur qui règne d'une main de fer sur les duchés de l'intérieur abandonnant les duchés côtiers aux exactions des pirates rouges, a d'autres plans pour la réalisation desquels il a formé de nombreux clans d'Artiseurs. L'art imparfait de Fitz suffira-t-il à sauver la situation et pourra-t-il sauver son Roi et sa Reine de l'implacable soif de pouvoir de Royal. Royal l'assassin parviendra-t-il à retrouver la paix dans les bras de son Aimée et de leur fille ?

Source: Externe

 

L'assassin royal, tome 6.

 

LC Livraddict – Challenge des 170 idées, n°113 : quelque chose de frais - Challenge gourmand, thé : "Je bus une simple gorgée de thé et poursuivis mon compte rendu pendant qu'ils piqueniquaient autour de moi."

 

Je suis très contente de retrouver enfin le rythme des premiers tomes après deux opus plutôt lents. Je pense que le découpage français n'est pas très cohérent, surtout que le début de ce tome 6 est assez compliqué à comprendre.

Les nouveaux événements sont surprenants pour moi : je ne m'attendais pas du tout à l'avenir se profilant pour Molly, je suis même presque déçue des deux personnages concernés que j'aimais beaucoup...

Par contre, le mystère du Fou qui arrive en milieu de récit m'a paru traîné en longueur car j'ai tout de suite compris le problème.

Je pense que la fin peut laisser le lecteur sur un sentiment de satisfaction car beaucoup de questions posées dans les tomes précédents ont leurs réponses.. Cependant, je ne suis pas encore prête à quitter Fitz et son loup tout de suite et je continue bien sûr avec le second cycle.

 


 

 

L'étrange cas du Dr Jekyll et Mr Hyde de R. L. Stevenson

Source: Externe

La ruelle est sombre, la silhouette furtive, l'homme pressé. Une fillette, par mégarde, le heurte. Et l'irréparable se produit : l'homme la jette à terre, la piétine et s'éloigne, sans cesser de sourire... Hélas, on ne compte plus à Londres les épouvantables crimes de l'étrange Mr Hyde. Étrange ? Plutôt diabolique, songe le brave notaire Utterson. Et quel sinistre lien unit son ami, le pauvre Dr Jekyll, à cet individu dont la seule vue fait frémir ? Car si jamais visage a porté l'empreinte de Satan, c'est bien celui de Mr Hyde...

 

 

C'est une bonne lecture avec un style classique descriptif mais tout à fait fluide et agréable. Je n'ai pas été surprise par le dénouement connaissant déjà le mythe du Dr Jekyll et de Mr Hyde mais le déroulement est intéressant.

Même si je n'en garderais pas un souvenir indélébile, ce roman reste à découvrir car le mythe du Dr Jekyll et de Mr Hyde est une légende et pose une morale pertinente.

 

 

 

 

 

Les avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ? 

 

 

 

coup_de_vent_couv