Tome 1, Partie 1 : Update 1.1

SF Jeunesse

Publié en 2015,

aux éditions Nats.

370 pages.

 

Lola, étudiante et gameuse, est invitée à tester en avant-première une représentation virtuelle de la Terre en 2100 dénommée ALE. Dans leur tour du monde, Lola et ses compagnons devront affronter le résultat de leurs actions, dont la guerre de l’eau, le travail sponsorisé, la dette de mort et l’esclavage occidental ne sont que des exemples.

 

Ce voyage, sous forme de jeu, leur offre l’opportunité de remporter une grosse somme d’argent s’ils gagnent la partie ; argent que Lola compte bien utiliser pour partir à la recherche de son père dont elle est sans nouvelles depuis des mois.

 

Mais sur son chemin, Lola va croiser cet homme mystérieux, coincé dans la simulation, qui va chambouler ses missions et devenir sa dernière quête. Et si, pour le sauver lui, elle devait sauver le monde de demain ?

 

 

Source: Externe

 

On me l'a vendu comme un roman écologique, donc j'ai voulu en savoir plus.

 

Le style de l'auteur est très fluide et agréable, destiné à la jeunesse avec des expressions dignes de l'ado de 19 ans qu'est Lola.

L'alternance entre monde réel et monde virtuel permet de voir l'impact du jeu et l'évolution de la mentalité des personnages.

 

J'ai beaucoup aimé découvrir Lola, pleine de pep's, elle apporte une touche de joie de vivre à l'histoire.

Eo et l’Émissaire paraissent très secrets au départ : si l’Émissaire reste intriguant jusqu'au bout, Eo se dévoile et devient touchant.

 

Le thème de l'environnement est abordé de façon simple et ludique à travers le jeu, l'auteur n'utilise pas de ton moralisateur mais des messages clairs qui permettent une prise de conscience des problèmes d'aujourd'hui comme le chômage, la place de l'argent, etc.

J'ai juste tiqué sur un petit détail : je trouve dommage qu'en 2025, la viande soit toujours aussi présente dans nos assiettes.

Le côté plus personnel des protagonistes est aussi intéressant puisqu'il introduit le débat actuel de la place des liens virtuels dans notre vie sociale. Il y a énormément de sujets approchés dans le roman, Sophie G. Winner revient sur la plupart d'entre eux dans la partie «annexe» du roman que j'ai également apprécié lire pour approfondir un peu ce premier tome et comprendre les motivations et la vision des choses de l'auteur.

Il y a une petite histoire d'amour mais elle ne monopolise pas le lecteur.

La fin est assez frustrante mais promet plein de suspense pour la suite, finalement, tout est encore à découvrir dans ALE 2100.

 

En bref, c'est une très jolie découverte de par le message écologique délivré de façon simple et humaine. Les différents thèmes abordés sont actuels et parleront à toutes les tranches d'âge, les personnages sont attachants, quoi demander de plus à part la suite ?!

 

 

Ce roman fait partie de ma PAL de Printemps 2016.

Il me permet de participer au challenge gourmand, l'eau : «Je bus une grande gorgée d'eau, même si au fond je n'avais pas soif.»

Source: Externe

au challenge Une lettre pour un auteur, lettre G.

Source: Externe

et au challenge Des gages ta PAL #5, pour la catégorie «Livre ayant une moyenne d'au moins 17 sur Livraddict»

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteurLes autres tomes de la saga

 

Site des éditions Nats Où trouver ce titre ?

 

Source: Externe

Source: Externe

 

 

 

 

SF

 

litt_rature_jeunesse